AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > Actualités sociales > Précaires, avez-vous mérité votre prime de Noël ?

Précaires, avez-vous mérité votre prime de Noël ?

vendredi 9 décembre 2011, par *, AC ! Paris

Face aux récriminations et aux lamentations aux arguments limites envoyés depuis quelques jours sur ce site, nous republions cet article vieux de 4 ans et toujours plus d’actualité.

Précaires, avez-vous mérité votre prime de Noël ?

Tous les ans, à l’approche des fêtes, nous autres, précaires d’AC ! assistons à un phénomène rituel qui ne cesse de nous surprendre malgré sa régularité.

Nous sommes assaillis de coups de fils, de mails, notre site connait des piques de fréquentation incroyables.

Une seule préoccupation semble brusquement agiter le monde des chômeurs :

La prime de Noël va-t-elle tomber, quel sera son montant, quand exactement sera-t-elle versée ?

Cette année, très franchement, après l’élection d’un président qui n’a eu de cesse de taper sur les demandeurs d’emploi, qui a promis de réduire à la misère la plus noire tous ceux qui ne se soumettront pas à un contrôle de plus en plus serré, nous ne pensions pas que le phénomène se reproduirait.

Et bien si. L’AER va peut être disparaitre le 1er janvier, la plupart d’entre nous est contrainte de participer à des stages non payés, la majorité des misérables contrats aidés risquent de ne pas être renouvelée, les radiations explosent, les contrôles de la CAF soumettent de manière massive les allocataires à d’inacceptables intrusions dans leur vie privée, le RSA va condamner les Rmistes à aller bosser pour quelques dizaines d’euros de plus que le RMI mais, manifestement, la seule préoccupation commune des cinq millions de précaires recensés, c’est cette fameuse prime de cent cinquante euros. Comme d’habitude, ceux qui y ont droit voudraient en être sûrs et ceux qui en sont exclus prennent AC ! pour une annexe du Ministère et récriminent à longueur de forums sur l’injustice qui leur est faite.

De très bonnes raisons pour contacter AC ! ou un autre collectif. Pour se demander ce qu’on peut faire, ensemble pour résister.

Mais au fait ce « droit « d’où vient-il ? Certainement pas de la compassion d’un quelconque gouvernement qui aurait brusquement réalisé qu’avec les minima sociaux, on n’avait pas de quoi se payer une bonne dinde aux marrons.

Il y a dix ans, lors d’un hiver très semblable à celui-ci, des dizaines de milliers d’entre nous, décidaient d’en finir avec la stratégie du chacun pour soi et de la débrouille individuelle. En allocation Assédic, en ASS, au RMI, en chômage partiel, des chômeurs partout dans toute la France prirent du temps pour occuper ensemble des ASSEDIC, des ANPE, des agences EDF, des DDTE.

La plupart étaient des gens très ordinaires, qui n’avaient pas forcément un profil de militant professionnel.

Mais au lieu de penser leur problème de radiation, de trop perçu, de factures impayées comme une injustice individuelle, ils décidèrent d’en faire une revendication collective. Pendant ce mouvement beaucoup de problèmes individuels furent résolus par l’action de tous : des coupures furent empêchées, des expulsions aussi, des radiations également.

Face à cette colère collective, l’Unedic, les médias, l’ANPE, le gouvernement ne pouvaient plus se contenter d’incriminer la prétendue mauvaise volonté des chômeurs à trouver du boulot.

Pour tenter d’apaiser le mouvement en cours, des fonds furent brusquement débloqués pour l’octroi de cette fameuse prime qui n’était pas encore de Noël.

Cette année là, elle était ouverte à tous, chômeurs indemnisés ou pas, allocataires ou non du RMI ou de l’ASS. Son montant était variable mais dépassait dans de nombreux cas les misérables 150 euros qui nous sont désormais consentis.

Par ailleurs, beaucoup de chômeurs et précaires passèrent cette année-là de très joyeuses fêtes dans les Assédic, dans les ANPE, dans les CAF ou d’autres administrations occupées, dans les immeubles vides ouverts par le mouvement
. La mobilisation avait aussi permis de faire le siège de la grande distribution, des épiceries de luxe, contraintes de céder aux manifestants des victuailles plus appétissantes que la dinde des hard discounts.

C’était il y a dix ans. Et dans les dix années qui ont suivi, AC ! et d’autres collectifs ont continué sur la lancée du mouvement, à promouvoir la solidarité, l’action collective pour résister à la précarisation imposée.

La fameuse prime a été restreinte à certaines catégories de chômeurs [1], et évidemment jamais augmentée à la mesure de l’explosion du coût de la vie et des produits de première nécessité.

Les précaires, eux, comme l’ensemble des pauvres ont eu tendance à oublier leur formidable potentiel de transformation sociale.
Dans leur esprit, dans le vôtre, AC ! le plus souvent n’est pas un outil de lutte dont chacun doit s’emparer et que tous doivent faire vivre, mais une sorte de « SOS-galères » dont on se rappelle l’existence quand on a besoin d’un renseignement d’ordre juridique ou qu’on se retrouve dans une merde noire.

Pourtant, un acquis persiste : il existe toujours dans ce pays des lieux d’information et de résistance, les collectifs de chômeurs et précaires sont toujours là, ça et là des agences EDF, des ASSEDIC et des ANPE sont envahies pour faire annuler une radiation, un trop perçu, obtenir un paiement qui tarde.

C’est beaucoup mais c’est évidemment bien peu au regard des enjeux, au regard de la difficulté à survivre que des millions d’entre nous connaissent, du seul fait de la destruction des droits qui nous est imposée.

Mais, comme il y a dix ans, l’issue ne dépend que de nous.

Elle dépend de ceux qui ne se contenteront pas de la reconduction de cette misérable prime, annoncée par Sarkozy, de ceux qui n’y auront pas droit. De tous ceux qui, pour l’instant n’ont comme préoccupation commune que l’attribution éventuelle de cent cinquante euros supplémentaires mais qui peuvent choisir de s’en trouver bien d’autres.

Par exemple, organiser la résistance ensemble, et arrêter de croire au Père Noël ?


[1Cette prime de Noël est versée aux titulaires du revenu minimum d’insertion (RMI), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), de l’allocation pour la création ou la reprise d’entreprise (ACCRE), de l’allocation d’insertion (AI), de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle (RSP) et de l’allocation équivalent retraite (AER), soit environ un million et demi de personnes.

Messages

  • A priori, les allocataires d’ARE n’y ont pas droit, ce n’est pas normal car je suis en catégorie ARE, ma fille ne perçoit que 1.93 € par jour d’allocations ARE, c’est vraiment se foutre des gens. Pourquoi n’a t’on pas le droit à la prime de noël ?

  • Je tiens à répondre à cet article, car personnellement lorsqu’il faut faire valoir mes droits, je me bats seule, et parfois c’est très long, pour preuve, la prime de noël 2006, je ne l’ai perçue qu’au mois d’avril 2007. Je voudrais savoir si lorsque vous organisez vos manifestations, vous prévoyez un transport collectif ou du co-voiturage, je n’ai pas le permis de conduire, je ne peux pas me l’offrir. De nombreuses personnes en précarité sont dans une situation identique à la mienne, en plus des fins de mois difficiles voire improbable et les batons dans les roues que l’on nous met en matière de recherche d’emploi, l’anpe n’envoie plus personne dans les campagnes, il faut se rendre en ce qui me concerne à 35 km de mon domicile pour aller prouver ma bonne foi et pour nous achever la suppression des contrats aidés puisqu’il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’Etat, ils seront de retour en janvier 2008 mais en moindre quantité. Je vous remercie d’avance de bien vouloir me répondre.

    • Bonjour,

      Cette question de l’isolement des précaires en banlieue, en zone rurale ou semi-rurale est récurrente et essentielle.
      Autant dire les choses telles qu’elles sont, ni AC !, ni d’ailleurs d’autres organisations ne sont en mesure de briser cet isolement seuls. Le fait est, que depuis plusieurs années, les précaires d’AC ! ou qu’ils vivent se sentent isolés...des autres précaires, au sens ou ceux-ci ont déserté le combat collectif , ce qui a retiré aux organisations comme la nôtre beaucoup de leur force.

      Depuis quelques temps, cependant, un "frémissement " est perceptible et à nouveau nous sommes contactés par des gens comme vous capables de voir un peu plus loin qu’une simple urgence sur un cas particulier.

      Mais tout est à refaire sauf dans quelques endroits, ou des collectifs se sont maintenues. refaire, c’est à dire recréer. Comment ?

      A mon avis une bonne méthode serait , en ce qui vous concerne que vous rédigiez un appel à création d’un collectif de précaires dans votre coin : nous pourrons le publier sur ce site et des gens intéressés sont susceptibles de vous contacter rapidement.C’est ensuite que des solutions collectives de co-voiturage peuvent émerger et permettre d’envisager des rencontres physiques.

      Dans quelle région êtes-vous ?

      Nadia AC ! Paris

    • voila comme je suis aux chomage depuis 2005 et elle droit a la prime de noel c’est pour faire une documentation mme vadeleau

      Voir en ligne : prime de noel 2007

    • ca n est pas pres de s arreter....la lutte devient irreversible.....

    • bon courage a toi mais tu sais c est une volonte politique de d epurer en ce moment...en complicite avec des fonctionnaires elus travailleurs sociaux...etc...et je ne parle pas des gens de l anpe etc....ils ont un projet pour nous camp de concentration et travailler gratos pour la collectivite....ca va arriver tres vite bon courage.

    • J’approuve totalement. Aurai je droit à la prime de Noêl ? Je suis en longue maladie depuis 1 an et j’ai été licenciée pour désorganition de travail ; je touche par jour par la sécu 21,37 euros ; faites le calcul à la fin du mois cela fait 641.10 euros, alors que je travaillais je touchais 1300 euros. De plus je ne peux toujours pas m’inscrire au pôle emploi car je suis toujours en maladie. mon compagnon touche 1550 euros, la dessus il paye le loyer, son gasoil, mutuelle, portable assurance voiture et autres assurance décés etc ; moi il faut que je paye la carte imaginaire, mutuelle pour ma fille et moi, EDF, GDF, portable, assurance voiture etc ; je fais comment ? Ah j’oubliais, j’ai 169 euros de pension alimentaire ce qui fait en tout 810 euros et il faut manger, se vêtir, alors les plaisirs il y en a pas.

  • Bonsoir tout le monde,

    je souhaiterais savoir s’il y a une prime de noël pour l’Handicapé à 80% qui ne travaille pas et sa femme qui est au chomage non indémnisé.

    Merci

  • Je suis rmiste, et d’entendre notre cher président dire qu’il veut le plein emploi me fait bien rigoler. Quels moyens a t-il trouvé pour nous donner un espoir d’avoir du boulot ?
    Il ferait mieux de se pencher sur la vraie raison de notre longue traversée du désert. Les agents ANPE ne sont pas formés pour nous aider ou n’en ont rien à foutre ils ont du boulot eux. Alors on crait des associations plus nulles les unes que les autres qui profitent de notre malheur, et oui temps que nous restons sur le pavé, ils touchent des subventions sur notre dos donc ils ne sont pas pressés non plus de nous voir retrouver du boulot.
    Alors notre président au lieu de parler bêtement d’un problème qu’il ne connaît pas il ferait mieux de rencontrer les intéressés car moi je ne demande que ça retravailler. Et il peut me rencontrer je pourrai lui expliquer concrètement comment ça se passe et comment faire pour que la plupart des incapables qui sont censés nous accompagner doivent faire pour nous aider. Je veux bien adhérer à votre association. Merci de me lire ça m’a fait du bien, et j’aimerai bien rencontrer quelqu’un du gouvernement pour leur dire ce qu’est vraiment la vie d’un demandeur d’emploi.

    • la revolution......mais orientee celle la.....les travailleurs sociaux...les formateurs....les gens de l anpe etc....se sont eux qui bloquent le retour a l emploi....car tout est politique et ceux la servent les interets aussi des socialistes......qui nous utilisent....et nous manipulent. il faut vraiment savoir qui sont les responsables des exclusions et descriminations en france.... ce sont des volontes politiques....car tout est politique ils reglent leurs petites affaires en nous utilisant.

  • Merci pour cet article mais vous ne dites pas comment obtenir cette prime de Noêl et où faut-il en faire la demande ? J’ai perçu l’ARE puis dès ma fin de droit en juillet de cette année, je perçois l’ASS. Je ne trouve aucun employeur désirant embaucher un senior de 59 ans 1/2. Combien de temps l’ASS est-elle versée étant donné que j’ai travaillé 14 années seulement en France ce qui représentera 79 trimestres approximativement ... Je vais avoir 60 ans en 2008 et je suis poussée à prendre ma retraite. Merci de votre réponse.

  • j’ai percus are de novembre 2006 a octobre 2007 je n ai pas eu droit a la prime de noel pourquoi si jai droit auprés de quelle organisme doije la reclamer merci

    • La prime de Noël ne se réclame pas : elle est versée par la CAF ou les ASEEDIC (notamment si ASS) lorsqu’il y a une prestation en novembre ou décembre.

      Ceux qui ont eu une prestation en novembre la percevront sans doute entre le 20 et 24 décembre.

      Ceux qui ont l’ARE n’auront rien ... s’il n’y a pas de lutte suffisante pour l’obtenir.

    • Bonjour,
      Je percevrai pour la première fois l’ASS et éventuellement complément de RMI début Janvier2008. Je ne connais pas encore le fonctionnement de tout ceci, car je n’ai jamais été aussi loin dans ma situation !(situation professionnelle et financière)
      C’est pas faute de chercher et chercher du travail, surtout quand on a des ados,et qu’il faut générer un minimum tous les mois. Et là, c’est la spirale ! Une centaine de demandes d’emploi envoyées et rien !
      Pouvez-vous me dire si je pourrai prétendre à une Prime de Noel, vù que mes droits d’ARE et dernier paiement debut Novembre ? Qu’en pensez-vous ?
      Quand à manisfester, je suis OK aussi !
      Marre de cette galère ! Je ne demande que ça de retrouver un emploi et malgrés des soucis de santé et des tonnes de papiers pour une reconnaissance, plutôt décourageante, quand on voit le temps que tout ce système peut mettre !
      Alors, STOP à tout ceci !!!!!!!!
      Que tout le monde suive..........mais quand ?
      Tenons tous bon.Et merci d’avance pour l’info sur la prime à celui ou celle

    • s’il y a ASS ou RMI en décembre, payé en début janvier, la prime de Noël me semble due .... en janvier

  • bonjour,

    Etant actuellement en CAE et étant toujours bénéficiaire du RMI, mais ne touchant que la prime forfaitaire du RMI. J’aimerai savoir si j aurais droit cette année a la prime de noel

    Merci j attends votre reponse.

  • Je perçois une pension d’invalidité de 638 € par mois pour moi et ma fille de 17 ans qui poursuit des études J’ai beaucoup de problèmes pour m’en sortir et je voulais savois si j’avais droit à la prime de Noël et savoir ou m’adresser pour la toucher
    Je vous remercie de votre réponse rapide.

    • Une pension d’invalidité en permet pas de bénéficier de la prime de Noël. Il faut avoir le RMI ou certaines allocations de chômage.

    • avez-vous fait toutes les démarches auprès de l’assistante sociale de son école ? quand ma fille était interne au Lycée, sa pension était prise en charge complètement. Ce qui représentait une aide très appréciable.
      Ensuite, l’idéal, c’est d’avoir une bourse de mérite. Malheureusement, les critères d’attribution sont complètement dingues : avoir le bac avec mention très bien est nécessaire, mais ne suffit pas ! il y a encore un jury, et pour l’académie de mOntpellier par exemple, il n’y a que 9 attributions par an (sur une cinquantaine de demandes). Il faut savoir que les autres bourses maximum ne suffisent même pas au logement et à la nourriture (en cité U et resto U).
      Si vous n’avez pas droit à la prime de Noël, vous pouvez demander une aide, justifiant de la difficulté à payer une note qui se présente (EDF, loyer, ..) et vous pouvez alors avoir un "petit bonus". Un enfant qui fait des études met en général les assistantes sociales dans de bonnes dispositions. mais je suis peut-être à côté du sujet ?

  • Bonjour, c’est la première fois que j’ose écrire. Mais moi étant assistante maternelle et ayant gardé deux enfants pendant 2 ans, de statut en ASS, mon chômage a été recalculé et je suis passé au statut d’ARE avec 100 € de moins par mois, et quand on a une enfant à charge 100 € de moins ça fait énorme. Mais pour moi pas de prime de noël alors ou commencent les minimas sociaux quand on pense que moi je dois vivre avec 365 € par mois pour avoir travailler pendant 2 ans, je suis un peu amère quand même, on nous dit de travailler moi je suis d’accord mais après si nous avons le malheur de nous retrouver de nouveau au chômage alors nous sommes perdant sur toute la ligne. Pourtant ce n’est pas faute de vouloir faire des efforts mais la vraiment je suis ecoeurée.

  • Bonjour,

    Quelle prime ?

    J’en ai eu, des primes, lorsque j’avais un emploi.

    Maintenant j’ai un Revenu Minimum d’Insertion car je dois, parait-il, m’insérer dans la Société.

    Bref !

    Patrick Rose Demandeur d’emploi non indemnisé

    Ex-administrateur de "AC ! Nord Pas de calais"

    Adhérent à jour de cotisation radié, par les trois présidents (sic), de "AC ! Métropole Lilloise"

    Membre du bureau d’une association de prévention pour les jeunes.

    Administrateur d’une association intergénérationnelle.

    Président de l"Association Citoyenne des Résidants de l’Ouest Wattrelosien" (A.C.R.O.W.)

    Membre d’un Conseil de quartier de deux villes

    Membre du Comité consultatif pour un projet urbain de quinze ans

    Et j’en passe ! Tout cela sans rémunération, évidemment !

    Alors oui : je crois avoir "mérité" cette "prime".

    Cordiales salutations ! Bonne fin d’année !

    .

  • Bonjour,
    je suis en contrat d’avenir depuis le 6 novembre, auparavant j’étais en ass.
    aurais-je droit à la prime de noël vu que j’ai repris une activité ??
    merci

    • NON, tu n’as plus droit a rien moi je suis en CAV depuis 2006, fin juin 2009, j’étais en ASS donc pas "riches" , j’ai perdu mon allocation logement alors que j’ai un loyer de 690€ hors charges, un enfant de 9 ans et un mari qui touche 1090€/mois. Avec cette fortune 1900€/mois pour 3 tu es considéré comme aisée alors nous n’avons droit à rien sauf a survivre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
      Une révoltée !!!!!!!!!! Nath

  • cest vrai je confirme un rmi gagne plus que nous il a des aides de partout allocations logement bon alimentaire et nous on est obliger de travailler pour certains qui en profite cest honteux le systeme merci zarcosi cependant il y en a qui en ont vraiment besoin ceux qui ont tj travailler

    • oui en effet parfois c plus avantageux de rester chez soi que de travailler mais a qui la faute lorsque les salaires sont aussi miserables en france certainement pas au rmiste....de plus sache qu il y a des gens qui sont vraiment exclus de l emploi...du logement etc....un rmiste actuellement ne peut plus beneficier d un logement dans sa situation...et c est la rue ou les foyers ignobles...alors il ne faut pas dire qu etre rmiste c le pied...enfin avec 450 euros par mois les rmiste en mangent pas a leur fin vu le prix de la vie actuellement....saches enfin que la plupart des rmistes veulent travailler mais que rien est fait pour leur permettre d acceder a la formation etc et enfin pouvoir vivre normalement..salutations.

  • bonjour,

    je ne pense pas avoir le droit à la prime en ayant un smic a temps plein en cdi soit 1064 euros et 454 euros d’allocation je ne m’en sort pas trop mal mais c’est vrai que quand on déduit les factures le banquier fait la tronche ce qui me revolte c’est que des gens qui ne veulent rien foutre de leur journée sous pretexte qu’ils on des enfants ca me fou en l’air j’ai deux enfants à charge et je me suis bouger le cul pour trouver un job (certe j’ai le permis ) mais je remercie la caf pour cela car c’est elle qui ma permis de me le payer. arreter de pleurer pour certains n’attendeze pas sur les autres comme je dit on est jamais mieux servi que par soit meme.

    • Bonjour à tous,

      J’ai 40 ans sans enfants et je suis en invalidité dans la catégorie 2, je perçois par mois 674,69, si mes parents ne m’hébergerai pas je crois que je dormirai sous les ponts. J’aurai aimé acheter des cadeaux pour mes neveux et nièces mais cela ne m’est impossible !

    • bonjour ,

      Pendant que des précaires n’ont droit à rien et ne pourront peut-être pas faire de cadeaux à leurs enfants ou proches, les fonctionnaires des mairies et autres administrations font leur arbre de noël avec repas, spectacles, choix du cadeau sur catalogue pour leurs enfants au frais de la collectivité. Ils ont pourtant les moyens financiers pour gâter leurs enfants. Ceci étant si les administrations ont de l’argent pour les fonctionnaires, pourquoi ne pas aussi servir tous les précaires, sans emplois qui en ont certainement plus besoin ?

  • RSA mais pas droit à la prime de Noël !!!! Et oui car je ne suis pas dans la bonne catégorie de RSA. Ne touchant pour seul et unique revenu de la caf de 179.80€ je n’ai pas le droit aux assedics ni au rsa en totalité ni à la prime de noël et j’ai travaillé mais suite à une proposition d’embauche intéressante j’ai démissionné et mon nouvel employeur a mis un terme à ma periode d’essai au bout de 3 semaines...résultat pour toutes les administrations je ne touche rien car j’ai démissionné...je n’aurai pas dû et comment savoir que sur le poste où j’étais, il y en avait 6 qui étaient passé avant moi en moins d’un an ?!?!...Dans mon malheur heureusement j’ai une conjointe qui travaille mais qui est au smic les fins de mois sont très difficile....

  • je voudrais juste savoir comment rejoindre un mouvement et faire ce qui est proposé dans l’article. je déplore que nous ne montrions pas plus notre grogne. en ces temps seul la solidarité peut nous sauver. on a pas à se laisser faire on vit pas en dictature quand même !!

  • et bien apparament les choses ne bougent pas !les bénéficiaires de l’AAH sont toujours exclus pour cette prime !! RIEN NE CHANGE malgré nos revendications !!le gouvernement reste sourd !les handicapés sont toujours les exclus de la sociétés pourtant nos enfants mériteraient aussi un cadeau digne de noel ! INJUSTICE et EXCLUSION !

  • C’est toujours les memes qui souffrent et subissent les conséquences de la main mise des riches sur ce monde...

     
     
    Moi par contre j’aime me balader sur les sites de rencontres et notamment faire des rencontres avec de belles femmes rondes car j’ai un faible pour les rondes.
  • Je n’ai pas eu de prime de noël cette année , il est vrai que je touche 650€ d’ARE !!!!

    Bonne année 2012 les pauvres !!

  • je voulait savoire comme je vie seul avec ma fille a 16 ans mai jai pue rsa matenant jai invaliditer categorie 2 je voulait savoire si jai le droit avoire prime de noel

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.