AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > Des droits et des luttes > Matérialisation de chômeurs à la plate-forme téléphonique de Pôle (...)

Matérialisation de chômeurs à la plate-forme téléphonique de Pôle emploi

La grève des chômeurs continue !

vendredi 14 mai 2010, par Coordination des Intermittents et Précaires

Ce matin mercredi 12 mai 2010, nous étions une vingtaine de précaires, intermittents de l’emploi et autres chômeurs en grève à occuper la plate-forme téléphonique du " 39 49" de Pôle Emploi, au 480 Clos de la Courtine, à Noisy-le-Grand en Seine-St-Denis. Nous avons commencé à débattre avec les salariés embauchés pour faire fonctionner cette machine kafkaïenne. Ici au nombre de 120, ils sont principalement chargés des inscriptions (et non de l’ouverture de droits, qui ne concerne d’ailleurs que la moitié des chômeurs) au moins pour toute l’Ile-de-France. Peu de temps après notre arrivée, les employés ont arrêté de travailler et la direction leur a ordonné de quitter les locaux, coupant court à toute discussion collective avec les salariés. Exactement comme dans les Pôle Emploi qui ferment leurs portes dès que des chômeurs viennent s’y exprimer et y agir autrement que comme des individus isolés.

Nous avons cherché à contacter le directeur régional, Raymond Lagré, pour le sommer de répondre à la série de questions suivantes :

- Pouvez-vous confirmer la suppression du suivi mensuel personnalisé à la fin du mois de mai ?
- Quel nombre de radiations a eu lieu en Ile-de-France sur l’année 2009 et pour quels motifs ?
- Combien y-a-t-il de sous-traitants privés (spécialisés dans le coaching, les stages de motivations, etc...?). Pouvez-vous nous donner la liste de ces entreprises ainsi que le budget qui leur est consacré ?
- Y-a-t-il une directive interne qui oblige les directions des agences de Pôle Emploi d’appeler la police dès que des chômeurs et allocataires viennent faire valoir le droit d’information aux usagers ?
- Y-a-t-il une directive interne qui officialise la présence de vigiles à l’entrée des Pôle Emploi et qui les charge de faire le tri parmi les chômeurs et les allocataires ? (comme à l’antenne Kléber de Montreuil où les vigiles disposent désormais d’un cahier avec la liste nominative des chômeurs et allocataires sectorisés dans cette antenne). Combien coûte l’emploi de ces vigiles ?
- Combien coûte l’installation des lampes bleues en Ile-de-France ?
- Comment le plan de rigueur gouvernemental va-t-il se traduire pour les usagers de Pôle Emploi ?

Vers 16h, le directeur de cabinet de M. Lagré, M. Baillot est venu rejoindre les quelques flics présents en bas de l’immeuble. Il a refusé de nous rencontrer dans les locaux pour répondre à nos questions. Nous avons alors décidé de le rejoindre au bas de l’immeuble, ainsi que les salariés en chômage technique. Là aussi, il a refusé tout dialogue, précisant ne s’être déplacé que "pour prendre des nouvelles de ses collègues" et "constater que le droit de retrait des salariés avait bien été appliqué". Mais au fait, c’est quoi un droit de salarié imposé par une direction ? [Maintenant vous partez, rentrez chez-vous intimait une cadre de la plate-forme]

En tous cas, cette obligation d’éviter tout contact avec les chômeurs grévistes est parfaitement cohérente avec la "révolution managériale" qui partout passe par un vaste processus de dématérialisation et d’informatisation. Plus nous sommes "dématérialisés" par Pôle Emploi (à travers internet, le téléphone ou les portes fermées), moins nous avons d’espace pour nous rencontrer et lutter contre les injonctions qui nous sont faites.
Aujourd’hui, nous nous sommes matérialisés là, en chair et en os, nous avons cessé de n’être que des dossiers, des chiffres, en somme des "D.E". Car nous ne pouvons être réduits à des "demandeurs d’emploi", des victimes en manque de travail. Nous pouvons aussi bien user individuellement et collectivement du chômage pour résister à la mise au travail forcé, pour repousser les injonctions à l’adaptation à la conjoncture économique.

Ni travail forcé Ni culpabilisation Ni management

Vive la grève des chômeurs !


Inventons la grève des chômeurs

VENDREDI 14 MAI à 19h : réunion publique à la Bourse du travail de Montreuil, Métro Croix de Chavaux : "Chômer et s’organiser à Montreuil, perspectives pour une grève des chômeurs et précaires.“

Rassemblement lundi 17 mai à 10h30, place du Châtelet, puis départ en action

MARDI 18 MAI à 18h30 à la Bourse du Travail, rue du château d’eau, M° République, réunion pour préparer les prochaines actions.

Irruption en direct sur France 2 : ni emploi forcé, ni management, grève des chômeurs !

Appel aux précaires : faisons de la grève du 3 mai le début d’une lutte prolongée

Inventer la grève des chômeurs, des intermittents et des précaires

Occupation de la salle du conseil d’administration du siège de Pôle emploi, les grévistes sont libres

Se sont joints à l’appel a la grève : AC ! Nice, Grenoble,le comité CGT des chômeurs rebelles de Lorient, le Comité pour une Répartition Equitable de l’Emploi et des Revenus (MNCP) à Montpellier, Les CAFards de Montreuil, le Collectif du 3 mai de Rennes, le Collectif précaires de Tours, le Collectif brestois en marche contre l’injustice sociale, le Comité contre le harcèlement des institutions totalitaires de Nantes, des chômeurs et chômeuses à Bruxelles, le Collectif chômeur-euse-s, Précaires Enragé-e-s (CPE) à Caen, ...

Pour contacter la coordination : Hexagonalchomeurs@boum.org

La Grève des chômeurs déménage un Pôle emploi à Rennes / Aux conseillers de Pôle emploi / Chronique du piquet des chômeurs en grève à Montreuil / Absence à convocation autorisée après l’occupation de la direction régionale de Pôle emploi Bretagne / Pendant que les chômeurs et précaires trinquent, les DG de Pôle Emploi boivent du champagne. / La grève des chômeurs investit des Pôles emploi et des CAF à Quimper, Brest, Rennes, Nice, Menton, Montpellier, Paris, Caen, Lannion, Lorient, Tours / Occupation de la salle du conseil d’administration du siège de Pôle emploi / Pour une grève des chômeurs et précaires à Tours / Grève des Chômeurs - Soutien aux actions collectives des chômeurs et précaires - Union syndicale Solidaires / Travailleurs sociaux, soyons solidaires de ceux qui occupent - Collectif NRV / Contre les sous-traitants de Pôle Emploi, occupation de deux agences de coaching à Rennes / Pourquoi une grève des chômeurs et précaires ? Collectif du 3 mai, Rennes / Sur les décombres du plein emploi : 9 Pôles et 6 boites de coaching occupés à Brest, Paris et Rennes / Ni Policemploi, ni coaching,

Thèses sur la grève des chômeurs et précaires

Engageons dès maintenant une grève des chômeurs contre notre subordination à l’ordre économique (Mcpl, Rennes)

Nous sommes tous des irréguliers de ce système absurde et mortifère, Coordination des intermittents et précaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.