AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > Chroniques de l’arbitraire > L’accompagnement de Pôle emploi : Ricanements, arrogance et (...)

L’accompagnement de Pôle emploi : Ricanements, arrogance et humiliations

mercredi 15 février 2012, par une précaire

Une ancienne commerçante inscrite à Pôle emploi raconte comment sa demande de financement d’une formation de deux jours est reçue par le mépris à son agence Pôle emploi.

J’ai des sérieux problèmes avec pôle emploi…

Ancienne commerçante j’ai dû arrêter mon métier cause maladie. 6 mois plus tard plus de ressources.

J’ai "réussi" (ce qui m’avait été refusée la première fois) à m’inscrire à pôle emploi pour essayer de faire un stage qui soit compatible avec mon problème de santé (le dos) qui n’est pas reconnu en tant que maladie auprès des services compétents.

Je ne reçois rien, les commerçants payent, mais ne sont pas pris en charge, rien n’est prévu pour eux…

J’ai demandé à bénéficier de l’ATA (réinsertion ce qui est mon cas) le temps que je me relève et que je retrouve autre chose. Rigolade interne ( après que la conseillère à découvert ce que était ATA sur internet) . Pour un vrai travailleur, il faut beaucoup de courage pour se déplacer à un endroit où vous êtes reçu comme un chien.

Beaucoup de déplacements pour rien, humiliations, refus, arrogance (je sortais du système, et je posais des questions) j’ai tenu bon, piqué une bonne colère, et réussi, une prise en charge (sécurité sociale) pour deux semaines chez un héliciculteur (après que la directrice m’aie dit que au pôle emploi c’est elle qui décide et sans sa signature on ne peut rien).

Comme je voulais voir plus loin dans cette voie, que le patron de la ferme était d’accord pour me former sans contre partie financière je suis retourné au pôle emploi… plus rien n’était prévu pour que je puisse continuer … tout s’est arrêté pour une histoire de signature (je précise encore que je ne touchais rien que le RSA 324€ par mois)

Deux mois plus tard j’ai pu avoir un contrat de 1 mois au même endroit,

Puis un autre contrat plus tard (et un début de travail dans le laboratoire alimentaire)… mais pas les 4 mois nécessaires pour pouvoir bénéficier d’un droit quelconque.

Retour au pôle emploi pour demander une aide et accompagnement pour une formation à l’hygiène HACCP (durée de 2 jours) qui est nécessaire pour travailler dans l’alimentaire. Je sais qu’avec cette formation les patrons dans l’alimentaire sont rassurés.

Horreur… !!! traitement de chien… à vomir …

Le seul stage était de pizzaiolo ou crêpier… Durée de trois mois avec un emploi à la clé…

Question de ma part… que faîtes vous des chômeurs qui sont déjà formés à ce métier… ? Pourquoi payer des formations alors qu’il y a déjà tant de professionnels qui n’ont pas d’emploi...? (je connais quelques uns)

Je ne peux répéter tout ce que j’ai entendu comme réponse… Depuis quand un demandeur d’emploi pose des questions, décide des stages à faire, demande ce qu’il a envie de faire… décide qu’il ne veut pas faire un stage de trois mois mais de deux jours alors qu’il est sensé être libre pour chercher un emploi…

J’ai beau dire que je cherche un emploi en urgence et que je ne touche rien du pôle emploi, ça ne sert à rien…

Les aides sont subventionnés par l’état, c’est à l’état de décider… et l’état est représenté par des personnes aigris incapables de se remettre en question.

Aujourd’hui je suis toujours à la recherche d’emploi et je n’ai toujours pas réussi à avoir l’aide nécessaire pour ma formation de deux jours.

J’ai fait des recherches, négocié, fait faire des devis mais je n’ai pas les 700€ nécessaires.

Je suis inscrite au pôle emploi à la Baule, je n’ose plus y aller…

Messages

  • Les agents de Pôle Emploi sont parfois très fort pour vous donner l’impression que vous n’êtes pas grand chose, voire que vous les e.... dez à avoir des projets professionnels. Ils préfèreraient que vous suivez les choix qu’ils vous imposent sans vous poser de question. Quand j’y vais à mon agence, je me "blinde" d’entrée car je ne sais pas quel agent je vais avoir en face de moi : arrogant, distant, agacé je dois m’adapter en fonction. J’y suis allée il y a 15 jours pour présenter un projet de formation, l’agente ne pas m’a contredite ou tentée de me dissuader de laisser tomber... Attitude très rare, mais bon rien est gagné, il faut monter le dossier.
    Je vous souhaite beaucoup de courage et suis en totale empathie avec vous.

    • Bonjour,

      Je comprends très bien votre souffrance. Ma mère à 59 ans et est en recherche d’emploi suite à une démission due au harcèlement moral de ses employeurs. Elle a souhaité faire une EMT en bibliothèque car elle y est bénévole et il y’ a un poste à pourvoir. Elle s’est rendue au Pôle Emploi de sa région (02) afin de monter un dossier. La conseillère la reçoit, lui demande de s’asseoir. Ma mère se trompe de chaise et se retrouve à la place de la conseillère. Celle ci s’est tournée vers elle en lui assénant un très élégant : Bah, non, surement pas !!
      Ces personnes profitent de leur "statut" pour humilier des personnes déjà très déstabilisées par leur situation. Je conseillerais donc aux demandeurs d’emploi de se rendre aux entretiens accompagnés d’une personne de confiance afin de se défendre et de ne surtout pas oublier leur valeur personnelle. Et surtout n’hésitez pas à être "trash’" avec les conseillers, vous ne paierez pas plus cher ... Renseignez vous sur ce que vous souhaitez comme formation et demandez leur uniquement les dossiers à remplir. Le plus important est de ne pas perdre de vue que ces pingouins sont totalement incompétents et pas là pour vous aider à remonter la pente. Loin de là ... N’hésitez pas non plus en cas de mépris, à leur rappeler que, plus que jamais ils pourraient être à votre place demain. Pour finir sur une note positive, je viens pour ma part de rencontrer une conseillère compétente et à l’écoute, ce qui m’a permis de mettre en place une formation sans avoir honte de ma démarche ou avoir l’impression de demander l’aumône. Je vous souhaite la même ... "punition" ! ;) Bon courage à tous et gardez confiance et conscience de votre valeur. Amicalement. Math.

    • Elle a souhaité faire une EMT en bibliothèque car elle y est bénévole et il y’ a un poste à pourvoir.
      Je sais que le témoignage ne porte pas sur ce point mais je voudrais réagir à cette information : Vous sous-entendez qu’il serait nécessaire de travailler deux semaines gratuitement pour se faire embaucher.
      Il serait devenu normal de travailler gratuitement, d’acquitter une sorte de droit d’entrée dans l’entreprise.
      Les bras m’en tombent.

    • nos voisins ont reçu un appel de leur conseiller le menaçant de les radier ( je ne sais pas s’il y avait une raison ) à la suite de cela l’un des 2ont accepté un emploi pour l’instant cela se passe bien mais ses collègues font exprès de critiquer le chef de service pour le dissuader de partir mais il ne le fera pas il tient bon il est un peu influençablemais il a le moral bien obligé
      Jeannette et basile

    • moi aussi.
      si un jour un CONseiller P.E. me propose ça (une EMT), je lui met mon poing dans la gueule. l’esclavage a été aboli en 1848.

    • Madame je suis dans la même situations et avec Anpe ou trouverais du travaille au bou de 5 jours mais depuis pôle on emploi de faignant et des bons à rien qui serve à faire jolie dans nos meubles que tous citoyens leurs payent c est tout donc du vais vent alors je vous souchète bon courage
      E

    • bonjour
      je suis sans emploi et en recherche active depuis 11 mois. j’ai déjà malheureusement été dans mon passé aussi sans emploi de plus d’un ans. effectivement il ne faut surtout pas compter sur le pôle emploi. ce sont des incapables souvent ces personnes sont rentrés par piston et ce sans diplôme,
      ils ne sont d’aucunes utilité pour les demandeurs d’emploi. ils sont payés pour dévalorisé, radié c’est tout. c’est triste à dire mais grace aux chômeurs ils vivent. juste une histoire à vous raconter j’avais vu une offre dans mon passé j’avais attendu je ne sais pas combien de temps !!!j’ai été reçu pendant ce temps là, cette soit disant conseillère à été interpellé par sa super !! collègue qu’il l’avait interrompu alors que j’étais en entretien de plus elle était môche juste pour lui demander < tu veux un sandwich à quoi ?. et moi j’ai répondu j’en veux bien un moi aussi mais pas un ton comme vous. je me suis fouttu d’elles celle-ci m’a donné les coordonnées du poste et je suis parti. voilà à quoi elles servent c’est à dire à rien. j’ai un projet de formation ce n’est pas du tout leur problème rien à faire. ras.

    • Ma conseillère a 300 personnes à s’occuper. Oui, vous avez bien lu, 300  ! comme tous ses collègues.

      Vous, vous n’avez que vous à vous occuper.

      Donc il est facile d’être un "incapable" pour quelqu’un ; car sur 300 personnes, à moins d’être un robot capable de mémoriser tous les dossiers et d’extirper votre situation de sa mémoire en un clin d’oeil lorsqu’une personne s’assied en face de lui, il est clair que forcément quelqu’un ne va pas apprécier qu’on ne connaisse pas sa situation par coeur et qu’on ne lui donne pas l’impression qu’il n’y a que lui au monde.

      Vous avez les preuves que les agents sont des pistonnés sans diplôme ??

      Pour devenir agent de Pôle Emploi, il faut minimum le Bac voire Bac + 2. Le personnel recruté en CUI n’a effectivement aucune chance d’être embauché, vu qu’ils manquent de main-d’oeuvre mais surtout de budget, étant donné qu’ils dépendent de l’Etat.

      c’est triste à dire mais grace aux chômeurs ils vivent.
      Et nous y revoilà. Sans les chômeurs, ils n’auraient pas de boulot et gnagnagna et gnagnagna. La vieille rengaine et surtout restez centrer sur votre petit nombril et ne cherchez pas à réfléchir sur à qui profitent réellement les chômeurs.

      Et quant à votre histoire. C’est vrai, quelle horreur ! découvrir la vie en entreprise ! et comble de l’horreur, les employées sont des mochetés ! j’espère qu’ils ont pensé à retirer la machine à café du couloir pour ne pas vous offenser.

      Quant à la formation, ça ne servirait à rien que je vous explique les suppressions de budget des conseils régionaux et généraux, que je vous explique que lesdits conseils ne financent que pour les métiers dits en tension qu’ils définissent eux-mêmes etc etc.

      J’en ai un peu marre des gens qui se sentent froissés parce qu’ils réalisent qu’ils ne sont pas le centre du monde alors qu’il y a de la véritable détresse et du vrai désespoir. J’ai été des deux côtés, je connais bien le système des deux côtés et je supporte de moins en moins les gens qui viennent brailler pour des broutilles.

      Si pour vous Pôle Emploi ne remplit pas sa mission et que les employés ne se mettent pas à la portée des chômeurs, eh bien, postulez et faites changer les choses.

    • Voyez vous Isa votre médecin traitant doit avoir à peu près le même nombre de patient en travaillant 50 à 60h par semaine, et pourtant il n’est pas désobligeant même avec les patients qui viennent lui "bouffer" du temps juste pour avoir de la compagnie ou pour soigner une égratignure.
      J’ai été Responsable dans un petit magasin alimentaire, ma fréquentation était environ de 1500 acheteurs par semaine et pourtant je n’ai jamais été désobligeante avec tous car un m’avait casser les pieds ou m’avait raconter sa vie alors que j’avais beaucoup de boulot et beaucoup de pression de la part de ma hiérarchie (entre parenthèse on demande un niveau bac au minimum pour postuler au poste d hôtesse de caisse dans le commerce).
      Alors voyez vous je comprends tout à fait toutes ces personnes qui témoignent de leurs mécontentements car moi aussi je suis inscrite aujourd’hui, j’ai un projet aussi et pourtant que d’avoir pris le temps de m’écouter jusqu’au bout on m’a collé 9 rendez vous avec un prestataire privé pour "confirmer mon projet professionnel" et ce même prestataire me demande ce que je fais là bas car mon projet est déjà très bien ficeler ... Par le passé, on m’a déjà traiter de mythomane par une conseillère anpe tout ça parce que pour elle, "ce n’était pas possible que son collègue ai pu me dire ça... " ...

      On ne peut pas forcément tout connaître de tout le monde mais commencer par relire un dossier avant de rencontrer quelqu’un ou prendre 5min avec cette personne pour faire un bilan au lieu de prendre un café serait une bonne chose (et je parle en connaissance de cause puisque à mon dernier rendez vous j’ai dû attendre plus d’1/4 d’heure en salle d’attente le temps que la pause café soit fini à 8h30).

      Ce n’est pas parce qu’il y a des tire au flanc parmi les demandeurs d’emplois qu’ils sont tous à mettre dans le même sac.

      Il y a de bon "conseillers" mais malheureusement il y a beaucoup plus de "mauvais" et notre parcours professionnel ’est entre leurs mains’.

      Et le nombre de dossier n’est pas une excuse pour manquer de respect envers autrui. Sinon où va t on ; dans ce cas on manque de respect à tous ceux que l’on croise dans la rue tout ça parce que ne sait rien d’eux ?

      La vie n’est elle pas assez dure comme cela à l’heure actuelle pour en rajouter ?

    • RAS leur interdit la pause déjeuner (c’est un manque de respect de passer deux secondes demander à sa collègue ce qu’elle veut pour déjeuner !! c’est vrai quelle horreur !), vous, vous leur interdisez la pause café. Ils et elles ont le droit d’aller aux toilettes ? ou vous pensez que c’est un manque de respect pour les demandeurs d’emploi qui attendent ?

      Le médecin travaille autant qu’il le veut, pas les agents Pôle Emploi (faut caser 300 personnes en 35 heures). Eh oui, ça arrive que mon médecin soit de mauvaise humeur et ça se voit. Quant à votre histoire personnelle, elle n’a aucun rapport non plus avec ce que vivent les agents Pôle Emploi ainsi que les agents CAF, il ne peut pas y avoir de comparaison.

      A vous lire, oui, vous prenez les agents Pôle Emploi pour des robots déshumanisés et vous vous centrez sur votre nombril, combien ils doivent vous chouchoutez, qu’il n’y a que vous au monde.

      Je dois être un cas à part, parce que je n’ai jamais eu, en douze ans, jamais eu le moindre problème avec les agents ANPE et Pôle Emploi. Mais par contre, j’en ai entendu des demandeurs d’emploi littéralement leur cracher dessus.

      Si RAS n’a que l’histoire du sandwich à leur reprocher, oui, je trouve ça exagéré et assez lamentable.

      Quant au respect ! mais à vous lire, le respect ce n’est que dans votre sens ! ah l’agent qui doit vous respecter et blablabla mais vous, vous râlez au moinde truc et ne leur passez rien. Vous n’avez jamais pris de pause-café de toute votre vie dans une entreprise ? et ne me dites pas que vous n’avez jamais fait attendre quelques minutes un client ! la vendeuse parfaite, ça n’existe pas non plus.

      Et si c’est ça vos problèmes avec Pôle Emploi, soyez bienheureuse, parce que certains en ont de bien plus graves surtout depuis la fusion.

      Et si vous pensez que les agents sont bien plus "mauvais" qu’avant, réfléchissez sur ce qu’étaient l’ANPE et les Assedic et ce qu’a voulu faire un président de la République qui n’y connaissait rien et qui a voulu laisser sa marque (fusionner une agence publique et une agence privée, non mais le délire ! non seulement deux professions différentes mais deux droits du travail différents et donc statuts différents pour les agents) Allez-y apprendre deux métiers totalement différents, et on verra bien si après une semaine de formation, vous serez apte à renseigner les gens et avec le sourire. Mais je suppose que ça ne vous intéresse pas de connaître les problèmes internes que cette fusion a entraîné, de connaître la souffrance des agents qui se suicident parfois.

      Prendre son temps avec les demandeurs d’emploi ! déjà que vous rouspétez quand vous attendez un quart d’heure alors imaginez le manque de respect pour celui ou celle qui attend que vous en ayez terminé. On prend cinq minutes pour lire le dossier avant chaque personne, donc interdiction de se détendre, de prendre un café ou un verre d’eau et d’aller aux toilettes ; travail à la chaîne que vous-même refuseriez de faire.

      Et puis si l’agent ne reçoit pas toutes les personnes leur dossier ne sera pas mis à jour et automatiquement un avis d’avertissement avant radiation sera envoyé au demandeur d’emploi qui n’aura pu être reçu ou alors l’agent sera obligé de faire des heures supplémentaires pour renseigner les dossiers pour éviter ce désagrément à certains parce qu’il aura pris trop de temps avec d’autres (ou recevoir jusqu’à plus d’heure les malheureux qui patientent).

      Désolée, mais si vous n’avez que ce genre de discours à m’objecter, vous perdez votre temps, vous n’arriverez pas à me faire pencher de votre côté ; j’ai passé des années dans ce système professionnellement et personnellement, j’en connais tous les rouages et je sais aussi ce qu’est le vrai harcèlement, les vraies personnes perverses et vicieuses qui plongent les gens dans la détresse (j’ai vu les dégâts que peut causer un référent de cet acabit), alors vos exemples et celui de RAS sont pour moi, de la petite broutille.

    • Je vous trouve bien cinglant/e dans vos propos. Je comprends la détresse des gens qui viennent au Pôle Emploi, tous ne se considèrent pas comme le centre du monde comme vous semblez si bien le croire. Je connais bien le Pôle Emploi, non pas pour l’avoir fréquenté en tant que demandeuse d’emploi mais pour avoir des connaissances qui travaillent dans cet organisme et avoir eu à travailler en partenariat avec eux, et je l’affirme il y a beaucoup de pistonnés ne vous en déplaise, oui il y a beaucoup d’incompétents aussi comme partout. Beaucoup font ce travail pour la sécurité de l’emploi.
      Je vous reprendrai également sur le fait que s’il n’y avait pas de chômeurs, il se trouve que ces gens-là ne travailleraient effectivement pas !!!!! Apparemment, ils ne font pas assez bien leur travail puisqu’ils n’arrivent pas à reclasser les gens dans leur domaine.
      De plus, je vous rappelle que la politesse et le respect sont de mise face à des personnes qui sont dans la souffrance voire la honte. Combien de familles vivent avec moins de 600 euros tous les mois, cherchent un emploi mais n’en trouvent pas !!! Les gens ne vont pas de bon coeur là-bas, s’ils pouvaient gagner leur vie autrement ils le feraient !
      Arrêtez un peu de dire qu’ils sont débordés. Certes, ils ont des centaines de dossiers mais il en est de même pour les assistantes sociales, les éducateurs, les médecins, etc.
      Eux ne se moquent pas des gens qui viennent les voir, ils font leur travail sans les narguer et les rabaisser même avec 300 dossiers, ils sont là, eux, pour aider les gens.
      Je vous rappelle que les gens cotisent et que lorsqu’ils viennent chercher un accompagnement, une aide on se doit de leur donner, c’est leur mission !!!
      Il est bien plus facile d’empêcher les gens de concrétiser leur projet, de leur mettre des bâtons dans les roues, de ne pas les indemniser, de les radier pour améliorer les chiffres plutôt que d’apporter une aide concrète.
      Etrange cependant, on ne demande jamais de comptes aux sénateurs et autres qui perçoivent de l’argent ad vitam eternam même s’ils n’ont travaillé que deux mois, où sont leurs justifications ??
      Mais ne seriez-vous pas vous-même conseiller Pôle Emploi ?

    • Apparemment, ils ne font pas assez bien leur travail puisqu’ils n’arrivent pas à reclasser les gens dans leur domaine.
      Non sans blague !!!!

      Et vos connaissances chez Pôle Emploi ne vous ont pas expliqué qu’il n’y a plus d’emplois pour tout le monde à cause des licenciements en masse !!!!

      Vous n’avez jamais entendu parler des plans sociaux qui envoient par centaines des salariés sacrifiés pour le pognon des actionnaires, chez Pôle Emploi.

      Vous ne savez donc pas que le chômage explose depuis des mois et que Pôle Emploi enregistre des milliers de personnes chaque mois ; si bien que leurs hautes directions ont dû revoir le suivi mensuel pour tous les demandeurs d’emploi.

      Vous êtes au courant qu’en ce moment, se discute le remaniement de l’indemnisation parce qu’il y a trop de gens à indemniser.

      Mais bien sûr, c’est la faute à Pôle Emploi qui ne sait pas redonner un emploi aux millions de demandeurs d’emploi de France et de Navarre abandonnés par des entreprises qui délocalisent à l’étranger ou qui ferment pour que les actionnaires puissent continuer à avoir leur gros train de vie.

      Sortez de votre monde virtuel de Bisounours et affrontez la réalité. Mais c’est clair que Pôle Emploi bouc-émisssaire, c’est plus facile que de se poser les bonnes questions et de descendre dans la rue contre ce système pourri qui veut nous mettre en esclavage.

      151 heures par mois, c’est un temps plein à 35 heures !!! 300 dossiers !! cherchez l’erreur. Expliquez-moi, comment on peut faire pour prendre son temps pour chaque personne !!! l’équation est pourtant simple, non ??

      Vous dites connaître des gens qui travaillent pour Pôle Emploi, eh bien, j’espère qu’ils et elles ne verront pas votre message. Ils seront ravis et ravies de lire tout le mal que vous pensez d’eux.

      Vous m’écœurez !

      Non, je ne travaille pas chez Pôle Emploi.

    • Beaucoup font ce travail pour la sécurité de l’emploi.
      Quelle sécurité de l’emploi ? expliquez-nous, s’il vous plaît.

      Beaucoup de CDD, beaucoup de contrats aidés, peu de CDI.
      D’ailleurs l’enfumage de l’année dernière concernant le recrutement s’est traduit sur le terrain par la pérennisation des CDD en place en CDI ; aucun recrutement supplémentaire n’a été fait.

      Pôle Emploi est géré comme un établissement public mais les salariés sont de droit privé ; très peu sont restés sous droit public.

      Donc pour la sécurité de l’emploi, vous repasserez.

      Auparavant, l’ANPE était de droit public, les salariés assimilés fonctionnaires ; les Assedic était une association de droit privé, donc pas d’assimilés fonctionnaires.

      Les légendes urbaines ne sont pas la réalité.

    • Arrêtez un peu de dire qu’ils sont débordés. Certes, ils ont des centaines de dossiers mais il en est de même pour les assistantes sociales, les éducateurs, les médecins, etc.
      Je reviens encore une fois sur votre message, parce que franchement, j’en ai marre de lire ces absurdités.

      Vous comparez l’incomparable.

      Un médecin, est libéral, il prend autant de monde qu’il veut, et il peut refuser de nouveaux patients ; et non seulement ça, mais il peut travailler autant d’heures qu’il le souhaite (ça aide quand on passe de 151 heures par mois à 200 ou plus).

      Les assistantes sociales peuvent également refuser des gens quand elles en ont trop, elles les renvoient au CCAS de la municipalité où il y a plus de personnel ; de plus, elles peuvent traiter les dossiers selon leur priorité et ne sont pas obligées de recevoir les personnes tous les mois ; elles font leur planning selon leur disponibilité et l’urgence des situations.

      Les éducateurs n’ont jamais autant de personnes à s’occuper non plus ; non, mais vous imaginez un éducateur pour 300 jeunes par exemple.

      Les agents de Pôle Emploi n’ont pas le choix. Si une entreprise ferme et laisse une centaine de personnes sur le carreau, c’est une centaine d’un coup qui vient augmenter le nombre de dossiers d’une agence ; et comme on ne peut plus faire sortir le même nombre en emploi, les hautes instances ont inventé tout un panel de radiation (que les agents sur place ne suivent pas forcément). Le chômage augmente, les dossiers des agents aussi, mais on leur refuse du personnel en renfort.

      Et puis, je ne vous parle pas des budgets que l’on supprime, donc plus de formations, plus de possibilité de changer de profession si votre nouveau métier n’est pas agréé par le Conseil Général ou Régional, bref, celui qui finance. Tous ces bâtons dans les roues dont vous parlez, viennent de là et pas des agents Pôle Emploi.

      Allez donc tenir votre discours sur les forums d’actuchomage ou de chomisteland, les agents Pôle Emploi qui y viennent pour aider les gens dans l’embarras seront ravis de vous lire.

    • Bonjour,

      Je me permets d’intervenir car je suis Conseiller Pôle Emploi dans une agence d’Ile de France. Je ne vais pas ici faire l’éloge de mon métier que j’aime mais simplement y apporter un élément.
      Chaque être Humain étant différent, il n’est pas nécessaire de généraliser l’attitude de TOUS les conseillers. Personnellement, je respecte les demandeurs d’emploi que je reçois. Je peux vous affirmer également que l’immense majorité de mes collègues sont dans le même état d’esprit.

    • Bonjour a vous tous , trés heureuse de savoir que nous avons aussi eu des problèmes a L ANPE et la conseillère du RSA ...je suis bénéficiaire du RSA et ne reçoie aucune aide financiére avec LANPE , je voulais faire un stage le dépot de dossier est le 27 octobre , depuis le 06 octobre on me fait courir vers LANPE pour faire une EMT c ’est ce que j ’ai fait , évaluation dans le milieu du travail ,pendant que j ’étais en milieu du travail ma conseillère du RSA a téleph a l ’enseignante de l ’auto école afin de m ’humilier sur le lieux de mon travail pour que mon évaluation soit mal noté , heureusement j ’ai eu a faire a une femme a l ’auto école trés humaine , et elle m ’a tout dit et a remballer cette conseillère , ou est cette article 25 et l ’article 30 du droit humain ....A LANPE c ’était pire car au début ils m ont dis que grace a cette EMT vous allez avoir le financement et qu ’ils ont 12 places prévus , une semaine aprés en rigolant ils me disent le contraire et que les dossiers de financements sont terminés Préambule
      Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.

      Considérant que la méconnaissance et le mépris des droits de l’homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l’humanité et que l’avènement d’un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l’homme.

      Considérant qu’il est essentiel que les droits de l’homme soient protégés par un régime de droit pour que l’homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l’oppression.

      Considérant qu’il est essentiel d’encourager le développement de relations amicales entre nations.

      Considérant que dans la Charte les peuples des Nations Unies ont proclamé à nouveau leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans l’égalité des droits des hommes et des femmes, et qu’ils se sont déclarés résolus à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

      Considérant que les Etats Membres se sont engagés à assurer, en coopération avec l’Organisation des Nations Unies, le respect universel et effectif des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

      Considérant qu’une conception commune de ces droits et libertés est de la plus haute importance pour remplir pleinement cet engagement.

      L’Assemblée générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l’homme comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l’esprit, s’efforcent, par l’enseignement et l’éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d’en assurer, par des mesures progressives d’ordre national et international, la reconnaissance et l’application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction.

      Article premier
      Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

      Article 2
      1.Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
      2.De plus, il ne sera fait aucune distinction fondée sur le statut politique, juridique ou international du pays ou du territoire dont une personne est ressortissante, que ce pays ou territoire soit indépendant, sous tutelle, non autonome ou soumis à une limitation quelconque de souveraineté.

      Article 3
      Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

      Article 4
      Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes.

      Article 5
      Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

      Article 6
      Chacun a le droit à la reconnaissance en tous lieux de sa personnalité juridique.

      Article 7
      Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

      Article 8
      Toute personne a droit à un recours effectif devant les juridictions nationales compétentes contre les actes violant les droits fondamentaux qui lui sont reconnus par la constitution ou par la loi.

      Article 9
      Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.

      Article 10
      Toute personne a droit, en pleine égalité, à ce que sa cause soit entendue équitablement et publiquement par un tribunal indépendant et impartial, qui décidera, soit de ses droits et obligations, soit du bien-fondé de toute accusation en matière pénale dirigée contre elle.

      Article 11
      1. Toute personne accusée d’un acte délictueux est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d’un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.
      2. Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d’après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l’acte délictueux a été commis.

      Article 12
      Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

      Article 13
      1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat.
      2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

      Article 14
      1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays.
      2. Ce droit ne peut être invoqué dans le cas de poursuites réellement fondées sur un crime de droit commun ou sur des agissements contraires aux buts et aux principes des Nations Unies.

      Article 15
      1. Tout individu a droit à une nationalité.
      2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de changer de nationalité.

      Article 16
      1. A partir de l’âge nubile, l’homme et la femme, sans aucune restriction quant à la race, la nationalité ou la religion, ont le droit de se marier et de fonder une famille. Ils ont des droits égaux au regard du mariage, durant le mariage et lors de sa dissolution.
      2. Le mariage ne peut être conclu qu’avec le libre et plein consentement des futurs époux.
      3. La famille est l’élément naturel et fondamental de la société et a droit à la protection de la société et de l’Etat.

      Article 17
      1. Toute personne, aussi bien seule qu’en collectivité, a droit à la propriété.
      2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

      Article 18
      Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

      Article 19
      Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

      Article 20
      1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques.
      2. Nul ne peut être obligé de faire partie d’une association.

      Article 21
      1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l’intermédiaire de représentants librement choisis.
      2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d’égalité, aux fonctions publiques de son pays.
      3. La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s’exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote.

      Article 22
      Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l’organisation et des ressources de chaque pays.

      Article 23
      1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
      2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal.
      3. Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
      4. Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des syndicats pour la défense de ses intérêts.

      Article 24
      Toute personne a droit au repos et aux loisirs et notamment à une limitation raisonnable de la durée du travail et à des congés payés périodiques.

      Article 25
      1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
      2. La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

      Article 26
      1. Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l’enseignement élémentaire et fondamental. L’enseignement élémentaire est obligatoire. L’enseignement technique et professionnel doit être généralisé ; l’accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite.
      2. L’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix.
      3. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants.

      Article 27
      1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent.
      2. Chacun a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique, littéraire ou artistique dont il est l’auteur.

      Article 28
      Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet.

      Article 29
      1. L’individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle seul le libre et plein développement de sa personnalité est possible.
      2. Dans l’exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n’est soumis qu’aux limitations établies par la loi exclusivement en vue d’assurer la reconnaissance et le respect des droits et libertés d’autrui et afin de satisfaire aux justes exigences de la morale, de l’ordre public et du bien-être général dans une société démocratique.
      3. Ces droits et libertés ne pourront, en aucun cas, s’exercer contrairement aux buts et aux principes des Nations Unies.

      Article 30
      Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

    • Et ?? tout ça, pour quoi ??

      Vous voulez faire appliquer la charte de l’ONU par Pôle Emploi et votre référente RSA ?

    • Bonjour, je comprend parfaitement votre mépris, j’ai subis la même situation hier avec une femme on ne peut plus méprisable, j’ai l’impression qu’ils veulent me faire sortir de pole emploi.
      S’il vous plaie, pourriez vous me donner un numéro de téléphone ou une adresse pour m’aider à faire face à ces personnes méprisables.
      Aidé moi s’il vous plaie, en vous remerciant du font du cœur.

    • Désolée, mais la personne à qui vous demandez de l’aide est passée l’année dernière se plaindre, mais n’est jamais revenue et ne reviendra jamais. Et si vous voulez qu’on essaie de vous aider, il va falloir expliquer un peu mieux votre histoire.

      Et c’est quoi l’histoire de la personne méprisable ?
      Et pourquoi ils veulent vous radier ?
      Et vous voulez faire quoi ? porter plainte à la police ? les traîner devant le juge ? faire un courrier au directeur pour vous plaindre ?

    • Il y a une multitude d emplois ou la charge de travail,l investissement demandé est ahurissant,mais ça n excuse en rien la désobligeance .
      beaucoup de personnes travaillant dans le commerce ou d autres métiers fatiguants, gardent le sourire malgrés des horaires contraignants et parfois des heures le week end .
      Ils n ont pas le choix si ils veulent garder leurs emplois ! J ai eu pour ma part dernierement une conseillère tres gentille ,comme quoi !!! Certains vrai gentils le restent meme en s occupant de 300 personnes. Dommage pour moi j ai démenagé et j espere que ma prochaine conseillère sera plus aimable que la personne qui m a reçu ou (plutot expédié) à l accueil.
      Son week end commencé pourtant une heure plus tard,contrairement à une de mes voisines qui travaille encore à 67 ans en chéques emplois services car elle à une petite retraite.
      Mais au moins.... elle survie avec le sourire !!!

    • Chez Pôle Emploi, il y a très peu de CDI mais une multitude de CDD et de contrats précaires à temps partiel. Et jamais de renouvellement ni de pérennisation. Alors, faire des efforts pour garder son emploi... !!

      De plus, ces gens qui ne font que passer sont le plus souvent à l’accueil et au téléphone. Imaginez-vous en CDD de six mois à temps partiel devoir répondre aux demandeurs d’emploi... avez-vous jeté un œil sur la convention Unédic ? seriez-vous capable dès votre embauche de la connaître par cœur pour pouvoir répondre aux gens angoissés ??!! impossible.

      On envoie au front des gens qui sont tout aussi fragiles que ceux qu’ils reçoivent et qui en plus se font agresser parce qu’ils ne savent pas répondre.

      Vous ne connaissez pas l’envers du décor et vous critiquez sans savoir tout en comparant ce qui ne peut pas l’être.

      Et puis avez-vous vu la file derrière vous ? les gens qui attendent et qui n’ont peut-être pas envie que l’agent passe trois plombes avec vous.

    • Nombre de personnes sont à considérer le système Pôle Emploi comme inutile et couteux pour notre société. Cessez de défendre un pseudo service à la française, laissez votre place et augmentons les agences privées avec objectifs financiers. La soupe nous est servie depuis des années sans rupture de la dégradation. Encourageons l’entreprise et pas cet esprit sclérosé qui consiste à défendre l’institution et la collègue de travail face aux démunis.
      A bas Pôle Emploi, ouivrons la concurrence et faisons le bilan dans 1 an !
      Cqfd.

    • Pôle Emploi sous-traite déjà à des agences privées à objectifs financiers, qui ne font pas mieux et qui n’inversent pas la courbe du chômage et qui finissent par disparaître envoyant leurs salariés pointer chez Pôle Emploi.

      Ouvrir à la concurrence ? de quoi parlez-vous ?
      De l’intérim qui ne place plus personne ?

      Faut vraiment être stupide pour ne pas comprendre que le problème, c’est qu’il n’y a plus d’emplois ! l’augmentation du nombre de chômeurs chaque mois, c’est dû à quoi, selon vous ?

    • et bien la mienne de conseillère, elle doit avoir Bac-3, car je n’ai jamais vu quelqu’un faire autant de fautes d’orthographe sur un compte-rendu d’entretien de 4 lignes....

    • Va falloir vous y faire !

      Votre conseillère n’a pas Bac -3 mais le Bac tout court. Eh oui, ça fait des années qu’on file le Bac aux jeunes sans se soucier qu’ils maîtrisent ou non l’orthographe, la grammaire et la conjugaison. Et aujourd’hui, on en voit les résultats ! vous savez que des entreprises font donner des cours d’orthographe à leurs salariés.

      Ce problème n’est pas qu’à Pôle Emploi, c’est partout... penchez-vous un peu sur le recrutement à l’Éducation Nationale et vous verrez le niveau...

  • A un moment donné, il faut aussi se prendre en main ... C’est un minimum pour se faire respecter. C’est également pour elle un moyen de reprendre confiance car il y’ a certaines techniques liées au poste à découvrir. Je trouve que vos propos incite un type de population à croire que tous les demandeurs sont des fainéants. C’est regrettable. La recherche d’emploi est à mon sens du 50/50. Je vous laisse, j’ai des CV à rédiger...

    • Si cette femme est déjà bénévole dans cette bibliothèque, qu’a-t-elle besoin d’une EMT ?
      Quant à se faire respecter en travaillant gratuitement, vous rigolez sans doute ! Aucun employeur ne respecte un esclave ou un serf !
      Enfin, les fainéants : Auriez-vous l’idée de traiter un actionnaire ou un rentier de fainéant ?

    • Morte de rire !

      Après le coup de l’EMT "observation", je croyais avoir tout lu ! mais non.

      Mais vous pensez sérieusement que cette bibliothèque va offrir un salaire à une ancienne bénévole qui bossait gratuitement ! et après avoir fait bénéficier la bibliothèque de la rémunération prévue en cas d’EMT !

      Eh oui, la bibliothèque va toucher des sous sur le dos de votre mère !

      Si le directeur n’est pas trop stupide, il va vite comprendre que les gens en EMT c’est bien plus rentable que les bénévoles ; pour peu qu’il se renseigne aussi sur les EMTPR et les AFPR !

      Ils ne vont certainement pas la respecter mais lui dire un grand merci !

    • C’est précisément la situation dans laquelle je suis.
      En contrat aidé en bibliothèque, mon contrat n’a pas été renouvelé par pole emploi , je ne serais pas remplacer non plus ils ne veulent ni ne peuvent financer mon poste. la bibliothèque va donc fermer et toutes les actions que j’avais mises en place s’arrêter. Par contre on me demande si je veux bien continuer de venir bosser gratis.
      Pole emploi voudrait que la mairie qui m’emploie créé un cdi ou un cdd mais ils n’en ont pas les moyens. Alors la mairie me propose un 8 h semaine qui va impacter le montant de mes allocations bien sur. 295 de salaire 220 d’allocs , pas de rsa , pour 2 personnes. Que faire ?

      Pour revenir au sujet "ricanements...", j’ai le sentiment profond que la directrice de mon agence PE s’acharne sur mon cas ;je m’explique :

      2 semaines avant le début de mon contrat en avril 2012 elle me convoquait pour me dire qu’elle avait accepté a contre cœur que je signe ce contrat , elle n’a accepté que parce que mon employeur l’a relancé plein de fois, elle voulait me voir pour me dire que c’était la dernière fois que je signais un contrat aidé, que si je demandais un renouvellement après 6 mois elle refuserait. Elle m’a dit que je ne trouverait jamais de boulot avec ma formation et dans cette branche (bac +4 médias , expérience et formations en médiathèque de 3.5 ans), stipulé qu’il était inutile que je passe le concours de biblio territoriale. M’a même conseillé de voter pour tel candidat plutôt qu’un autre si je voulais travailler en 2013 , véridique !
      Je suis ressortie anéantie.

      Le pire c’est qu’il ne s’agit pas que de cette anecdote , j’en ai 13 à la douzaine a raconter sur la même directrice qui n’hésite pas a me descendre et , malheureusement , je rêve parfois de la meilleur façon de la détruire. Je me suis reconnu dans le cas de ces allocataires qui ont voulu foutre le feu a leurs agences. Je suis a bout. j’appréhende de retourner a pôle emploi , pas envie de chialer devant eux ou pire de leur foutre mon poing dans la gueule. Si seulement je savais comment porter plainte contre cette idiote qui m’a déjà refusé tellement de postes , 3 au totale dont des cdd et cdi !

  • Bonjour

    J’etais autoentrepreneur, mais j’ai cherché un 2nd job, il y a un an, voir plus, je n’ai jamais été recu à l’anpe, et j’ai été radié sans en etre informé, je ne sais pas quand, et je me suis rendu compte que j’etais radié cette semaine.
    Je me suis donc réinscrit et j’ai rendez vous mercredi.
    Je reçois un mail de rappel, puis 50 autres mails de la part de pole emploi.
    J’ai fait un screenshot, mais je ne sais comment joindre a ce message.

    Donc j’ai une theorie : c’est une technique de pole emploi pour radier les gens, on les spammes puis ensuite lorsqu’ils filtres avec l’antispam, et reçoivent les mails dans le dossier spam, et ne reçoivent donc pas leurs mails Pole Emploi, par exemple une convocation, on les radie...

    • Vous pouvez remballer votre théorie. Pôle Emploi ne sature pas les boîtes mails pour radier les gens !

      Pôle Emploi envoie un mail à chaque fois qu’ils mettent un courrier dans votre espace personnel sur leur site.

      Quand on s’inscrit, il y a parfois des doublons de messages comme de courriers postaux ; j’ai moi-même reçu deux dossiers par voie postale et cinq ou six mails de confirmation. Il suffit de prendre son temps pour lire et de supprimer le superflu.

      Quand on est radié, on le sait obligatoirement, sauf si on ne s’actualise plus (ce qui est un motif de désinscription). Si vous n’avez pas reçu de lettre postale, c’est un courrier déposé dans votre espace personnel. Et de toute façon, quand on est radié, on ne peut plus accéder à son espace personnel.

      Bien évidemment, il faut consulter sa bôte mail régulièrement et se rendre dans son espace régulièrement aussi, sinon, c’est facile d’accuser Pôle Emploi. Et puis, il n’est pas obligatoire de donner une adresse mail, ainsi les courriers arriveront toujours par la poste.

      PS : J’avoue que le coup de l’anti-spam m’a laissé sans voix. Celle-là, elle est bien bonne. Vous configurez Pôle Emploi comme courrier indésirable et après vous vous plaignez que vous ne recevez plus rien !!! vous avez une logique vraiment très particulière.

    • Étant moi même conseillère en insertion professionnelle, mais pas à pôle emploi, je pense qu’il y a beaucoup d’incompréhension des différents systèmes d’aide à l’embauche. Enfin, le conseiller n’est pas responsable de la situation de l’emploi dans ce pays !Il y a des conseillers condescendants et d’autres non, c’est comme partout, difficile de faire des généralités.

  • Bonjour , pole emploi ne sert pas a grand chose a part vous radier a la moindre occasion et vous imposer des formations ou stages qui ne servent a rien , a si l organisme de formation privé lui et grassement payer !

    • Il ferait bien de s’occuper des jeunes de -25 ans qui ne touchent rien et qui ne sont pas convoqués.Et laisser les plus de 55 ans faire des recherches normalement ,sans interim et contrat aidé qui correspondent mieux aux jeunes ,mais pas aux séniors !

    • Le Pôle Emploi des jeunes, ce sont les Missions Locales. Mais depuis qu’elles sont soumises à l’obsession de faire du chiffre (là, avoir un maximum de jeunes "aidés", traduction, un maximum de jeunes inscrits au détriment de l’accompagnement) pour garder leurs subventions, elles sont devenues des usines à gaz administratives n’aidant plus grand monde efficacement.

      Tout est histoire de statistiques dans un sens ou dans l’autre. Faut du résultat chiffré statistiquement.

      - Pôle Emploi doit faire baisser les statistiques du chômage donc radier le plus possible puisque le placement en emploi est devenu quasiment mission impossible ;

      - les Missions Locales doivent montrer qu’elles sont efficaces et utiles en brandissant un nombre impressionnant d’inscrits, qui se doit évidemment d’augmenter d’année en année.

      On ne demande plus aux structures d’accompagner, de suivre, d’aider, mais d’ajuster le chiffre. Un en moins ici, un en plus là. Plus le temps de faire autre chose.

      Quand j’ai quitté le secteur social l’année dernière, cela faisait plus d’un an déjà que la casse opérait et avait eu raison des référents avec qui j’étais en relation. Plus d’un ont quitté le secteur, complètement dégoûtés.

    • C’est pas normal,il devait y avoir un changement maintenant et ça continu comme avant. J’ai un fils de 23 ans ,depuis 3 ans il est balancé de PE à ML sans aucun contrat et il n’a pas été convoqué depuis le début de l’année. Par contre en prenant le bus et le tram,il a eu des amendes et comme il n’a pas de revenu ,il ne peut pas payer .A ce jour le centre des impots lui réclame plus de 500 euros et a bloqué son compte bancaire qui est à moins 11 euros .Alors, que peut il faire pour régulariser sa situation s’ils ne cherchent pas à l’aider ! Lui, ils peuvent le radié. Mais pas les plus de 55 ans qui touchent l’ass à qui ils demandent de trop.

    • Quel changement espériez-vous ? alors que les emplois sont détruits par dizaines de milliers tous les mois, que la fraude de haut vol se porte toujours mieux et la liste est encore très très longue.

      Toujours plus de chômeurs pour de moins en moins d’emplois, et pas assez de personnel chez Pôle Emploi, à la CAF, dans les hôpitaux etc etc.

      Et tout qui continue d’augmenter, énergie, alimentaire.

      L’année prochaine, je serai à l’ASS et ça sera pire que quand j’étais au RMI.

    • bonjour , sa oui pole emploi propose des stages bidon ou autres formation de preference tres loin , si vous ni aller pas attention a la radiation !

    • des contrats aide il y en a pour les jeunes et a partir de 50 ans dans les entreprises mais je le crois pour les vieux que nous somme sa ne marche pas mais pour l instant mais enfants vives chez moi il faut que je les nourrisse et qu ils est un toit car ils ne sont pas près pour leurs envole je les comprend mais c est très dure pour nous mon maris a perdus son emploi dure dure car loyer trot chère et tous sa ETC.......

  • Des raisons de plus pour donner les contrats aidés aux moins de 26 ans et aux volontaires. Et, au dela de 55 ans , qu’ils enlèvent l’obligation de recherche d’emploi . Je pourrais savoir, ce qu’il y a de mieux au rsa par rapport a l’ass ? Merci.

    • Il n’y a rien de mieux au RSA par rapport à l’ASS.

      L’ASS est un peu plus forte, et valide des trimestres pour la retraite.

      Avec le RSA tout vient en déduction et si vous avez un peu d’épargne, ça fait 3 % en moins jusqu’à épuisement de l’épargne. Le RSA c’est 418 euros (les 475 euros c’est pour les SDF, car on applique un forfait logement), vous n’aurez jamais au-dessus. Si vous avez une aide quelconque, elle vient en déduction, donc vous aurez toujours 418 euros.

      Sans parler du côté social sympathique avant obtention qui consiste pour les mères isolées à poursuivre les pères pour pension alimentaire et les enfants à poursuivre les parents pour également pension alimentaire.

      Les propriétaires ont eu chaud, il était question à la création du RSA de leur faire vendre appartement ou maison, mais vu la pénurie de logements sociaux, cela a été abandonné.

      Avec le RSA, on se rapproche plus du plan Hartz des allemands que du RMI qui existait avant.

      L’ASS est un peu plus avantageuse, c’est bien pour ça, qu’on pense en haut-lieu depuis un moment à la refondre avec le RSA et bien évidemment, refondre sur le modèle le moins avantageux.

    • vous vous trompez, le calcul de l’ass est bien moins avantageux que celui du RSA, celui-ci est une aide sociale calculé en fonction du montants des revenus et de la composition du foyer. l’ass se moque complètement de tout cela, ce n’est qu’un forfait que vous soyez célibataire ou famille nombreuse ce sera la même chose...le rsa est plus avantageux. de plus l’ass est dégréssive, même si c’est très lent, elle diminuera forcément.
      enfin le simple fait d’avoir le rsa permet de bénéficier de bon nombre d’aide diverses (parfois liées au mairie, région et conseil généraux...d’où certaines différences locales)...par exemple, aide pour les cantines, bons de transports, forfaits téléphoniques sociaux...et pour ce qui est des formations, une aide appelée APRE est réservé a ceux qui ont le RSA....ceux qui sont à l’ass n’ont rien de tout cela.

    • C’est écrit à 3 paragraphes au dessus la différence entre le rsa et l’ass.Sauf que le plafond de l’ass est à 1065 euros pour un célibataire et le rsa se limite à 418 euros dans son foyer.

  • Je pense, sans critiquer Pôle-Emplois, ni les demandeurs d’emplois !
    Qu’ils y a des gens de mauvaises foi dans les Deux camps et je veux aussi bien parler du secteur publique que privé. Chacun veut défendre sont Bifteck de peur de manquer un jours ! Quand à ceux qui veulent donner de leurs personnes non pas pour Gagner de l’argents ou faire du chiffre, mais par amour de leurs métier et des gens, ce font manger et c’est bien dommage !

    il parait maintenant, que c’est croire au monde des Bisounours dans cette société qu’on puisse trouver une personne qui ce donne a font dans sont travail pour aider les gens. Mais non ce n’est pas le monde des Bisounours c’est les arguments de Pôles-emplois ( Des Gens à votre écoute pour vous aider à rechercher et tracer vôtre avenir professionnel ! ) on s’attend a trouver des gens attentif et qui s’adapte aux personnes et non-pas à des acharnés sur des écrans d’Ordinateur a regardé la courbe du chiffre d’allocataires éliminés ! Je comprends bien que tout le monde ne peut ni ce sentir bien ni s’entendre avec tout le monde c’est d’ailleurs pour cela qu’il y a plusieurs conseillé, mais sans cela je pense que quand on tiens une place aussi sérieuse même si s’occuper de 300 personnes c’est dure ! C’est quand même s’occuper de la survie de 300 personnes et de ceux qui dépendent d’eux (enfant,famille) humainement parlant cela fait réfléchir !

    Je pense que pour être un conseillé ou conseillère pôle-emplois il faut aimer les gens en général, que justement pour faire bouger les choses quand on est pas d’accord c’est commencer par changer les conventions a commencer par soit-même et ça façons de travailler, je parle aussi bien des demandeurs d’emplois ! Si dans le secteur privé on s’en prend si facilement au secteur publique c’est qu’on reproche leurs nonchalance a faire bouger les choses alors qu’ils ont était choisie pour cela et c’est leurs engagement !

    Quand au secteur privé, aussi bien pour les patrons, que les employés, il devrait y avoir moins de diplômes pour certains secteurs, moins de paperasses inutiles, en échange de plus d’honneurs et d’humanité a la clé !

    Je ne suis pas pour l’idée, "le taf c’est le taf", les humains sont a l’extérieurs et je pense sincèrement que dans un CV les gens vende autre choses qu’eux même, que ce soit au taf, ou dans la "vie", les conséquences de nos agissements sont toujours présente, alors humains nous le somme toujours, ceux qui l’oublient sont ce qu’on appel des connards, ou des pourrit !

    • même si s’occuper de 300 personnes c’est dure ! C’est quand même s’occuper de la survie de 300 personnes et de ceux qui dépendent d’eux (enfant,famille) humainement parlant cela fait réfléchir

      Mais est-ce que vous vous rendez compte de ce que représente 300 personnes à s’occuper ??? je ne crois pas, parce que vous ne diriez pas ça.

      A titre comparatif, une personne à temps plein, soit 35 heures par semaine, travaille 151 heures par mois. Soit exactement la moitié de 300 !!!!!

      Ce qui veut dire, que même le plus humain des conseillers ne peut passer qu’un quart d’heure voire une demi-heure par mois sur chaque dossier et s’occuper ainsi de la survie de toute une famille !!!!

      C’est tout simplement inhumain !!!! alors expliquez-moi comment un conseiller peut travailler correctement dans ces conditions, que peut-il changer à sa façon de travailler ??? ça s’appelle de l’abattage et effectivement il ne lève pas le nez de son ordinateur.

      Alors humainement parlant ça fait réfléchir, comme vous dites, et je vous invite à réfléchir sur vos propos complètement à côté de la réalité.

  • « L’abus de pouvoir est fréquent malheureusement.
    En fait il faudrait mettre un médiateur, un flic, un animateur et un psy à Pôle emploi...l’humain est parfois difficile et plutôt que d’arrondir les angles il préfère les corser ; à notre époque c’est malvenu et je ne peux que vous encourager à continuer dans vos démarches sans trop vous occuper des personnes toxiques.

  • Convoqué à tord aujourd’hui a pole emploi en vue d’un accompagnement de projet CAP emploi, j’ai été litterallement mepriser et hummilier !
    Suite a une erreur de leur part lors du PPAE, les document requis pour la prestation senser etre aquis ne l’etaient pas !
    Face a mon incomprehenssion et suite a 1 mois de demarche divers je me trouve dans la situation NUL ! comme si je n’avais rien fait du tout !
    La conseillere enfin sur son poste se rend compte de l’erreur commise mais me dit qu’elle n’est pas responsable et etant donner le caractere primaire de notre entretien( (premier entretiens avec cette conseillere) qu’elle n’y peut rien . Desemparer dans l’incapacité de faire face a la situation,et d’y apporter une solution, les yeux ecarquiller me fusille du regard et la pression monte ... Aggasser par mon incomprehenssion , convoqué pour rien, la conseillere m’invite a la suivre dans le bureau du directeur de l’agence qui me dirige accrocher vous bien , vers un test psychologique ! Soite si cela peut m’aider dans ma recherche d’emploi j’accepte, nous remontons dans le bureau de la conseillere, la suit la rectifictation du PPAE effectuer la semaine precedente et la mise en place d’un rendez vous pour ce fameux test !? Pendant ce temps un conseiller rentre dans le bureau se tient devant la porte et attend en me regardant de travers et avec mepris, des que j’ouvre la bouche pour parler a la conseillere, le mec (mr******), "pouf", la je le regarde et je lui fait "s’il vous plait ! vous pouffer ?" et il me repond je pouf ahah et alors ? je fait se que je veux !
    La conseillere a la limite de la crise de nerf et aimable lorsqu’elle ce brule apparement signe le compte rendu d’entretien avec un stylo rouge, et me demande de partir en faisant un geste du bras.
    La je doit dire que je suis rester un peut con sur le coup ! Je prend ma veste et je sort du bureau, le conseiller se tenant devant la porte en mode videur, prend soin de me faire part de son ressentiment a mon egard, me trouvant aggressif et que lui siegant au conseil de Cap emploi qu’il n’y avais que tres peut de chance que je soit admis un jour...
    La j’avoue que ca ma un peut stopper, et que je ne comprennais plus ce que je faisait la...Le conseiller ce met devant moi a quelque centimetres faisant face a ca peur devant mes 1m95 et me raconte que je ne l’impressionne pas, qu’il voit beaucoup de personne en difficulté blablabla et que finalement si je ne sort pas tout de suite la queue basse qu’il me ferait sortir du pole emploi par les forces de l’ordre !
    Il prend le soin de rajouté "je sais qu’elle est votre handicap", sans ajouté un mot de plus, (c’est completement illegal et de la part d’un formateur CAP emploi c’est tres tres moyen).
    Pendant ce temps la conseillere est descendu chercher le directeur une seconde fois, le directeur arrive et m’attrape par le bras pour me mettre dehors.

    Suite a une erreur de leur part j’ai été convoqué a tord et traité comme de la m****, avec mepris et autorité.
    Et je ressort finalement de la avec un test psycho..
    Je comprend qu’il y est des personnes qui soit capables de s’immoler par le feux dans des poles emplois, sincerement leur indifferences leur mepris et l’absence total de respect des personnes ,traité comme des moutons est inadmissible insupportable et scandaleux.
    Mon courrier a la direction regional et en cours de redaction et je compte bien faire suivre cette affaire.

    • Pour quoi les conseillers de Pole acceptent-ils cela . Bien payés que nenni leurs responsables et directeur de site sont 1fois et demi plus payés qu’eux. Pourquoi ne se révoltent-ils pas devant tant de violence a l’égard des personnes et a leur égard ??
      Nombres de bien payés se cachent dans les direction régionales missionnés a des missions virtuelles. Pourquoi pas de dénonciation ??
      Pole emploi 2015 ou comment ne pas crée de postes et a terme en supprimer ou comment faire plus avec le même personnel Qui dénonce cela personne. Les demandeur d emploi n ont pas besoin d accopagment tel qu’il est prévu mais d’une mise a disposition de personnel suffisant.
      Savez vous que les conseillers font partie d’un pole appelé ’’production’’’ que les demandeur d emploi font partie d un stock a gérer ?

    • Tout cela circule sur Internet. A condition de se donner la peine de vouloir s’informer au lieu d’étaler sa vie sur Facebook et Cie.

      Ni les médias traditionnels ni le gouvernement n’ont évidemment intérêt à ce que le public connaisse la réalité. Eux qui ne cessent de taper sur les demandeurs d’emploi responsables, selon eux, de leur situation de profiteurs, car il y a un demi-million d’offres d’emploi non pourvues (les fameuses 500 000 qui ressortent régulièrement).

      Mon agence gère 10 000 demandeurs d’emploi et il y en a trois autres dans l’agglomération ; ce qui donne une idée du vrai chômage de la région en dehors des statistiques bidouillées par la municipalité pour une population de même pas 200 000 personnes pour la communauté de communes.

      Les conseillers gèrent chacun entre 300 et 350 personnes.

      Recrutement de l’année dernière sur la région = pérennisation des CDD, et encore pas tous ; recrutement donc = 0. Aucune personne en plus, puisque déjà sur place. Mais à entendre les médias...

      CUI à l’accueil pour 6 mois remplacés par d’autres CUI pour 6 mois ; les renouvellements, connaissent pas.

      Alors quand je lis les conneries de certains, incapables même de réfléchir à ce qu’on leur explique, faut pas s’étonner que cela me fasse bondir.

    • Nombres de bien payés se cachent dans les direction régionales missionnés a des missions virtuelles.
      C’est un phénomène qui ne touche pas que Pôle Emploi. Il se retrouve partout dans tous les secteurs dès qu’on arrive aux hautes-directions. Et les Régions n’ont jamais de budget pour les formations des demandeurs d’emploi, mais ont tout plein d’enveloppes bien garnies pour des projets imbéciles qui ne voient jamais le jour ou goinfrer les clubs sportifs à la mode (j’ai un beau panel dans mon coin à ce niveau).

      Ce ne sont pas les conseillers Pôle Emploi qui doivent se révolter, mais le peuple de France dans tout son ensemble. Pôle Emploi n’est qu’une vitrine, mais beaucoup ne veulent même pas voir ce qu’il y a dans la vitrine.

  • Bonjour à tous,

    Moi ce que je ne trouve pas normal c’est que la grande majorité des conseillers pôle emploi ne soient pas diplômés dans l’insertion sociale et professionnelle. La plupart de ces conseillés ont un bac +2 et ont passé une sélection. Cela veut dire que n’importe quel bac+2 peut faire l’affaire si l’on veut prétendre à être conseiller. C’est juste... aberrant.
    Pour pouvoir faire un métier, faut-il encore avoir été formé(e) sur le long terme afin d’être efficace sur le poste désiré.
    Etre conseiller à l’emploi c’est traiter avec de l’humain, avec des gens qui luttent, c’est apprendre à les recevoir, à les guider, à savoir conduire un entretien, c’est savoir quelles sont les mesures sociales auxquelles ils peuvent prétendre, toutes les mesures (!), c’est s’adapter aux différents publics...
    Bien sûr, il y a des formations pour ce métier, des formations qui durent pendant 2 à 3 ans (voire plus). Durant ces formations, les apprentis conseillés apprennent à accueillir tout type de personnes (jeunes, séniors, mère isolée, personne handicapée, personne toxicomane, personne étrangère etc etc) ; apprennent des valeurs primordiales dans le social comme l’empathie, le respect d’autrui, le non jugement, etc etc.
    Donc pourquoi le pôle emploi ne prendrait-il pas que les candidats qui ont fait une formation dans l’insertion ? Je ne comprends pas !

    T’es conseiller pôle emploi et t’as pas eu de diplôme dans l’insertion ? C’est comme si je te disais que j’avais une licence d’anglais et que je faisais assistante de service social...

    Donc vous si vous avez un projet professionnel ou un projet de formation que vous souhaiteriez soumettre à votre conseiller, je vous conseille vivement de faire vos propres recherches sur internet : quelles sont les aides auxquelles je peux prétendre selon ma situation, d’imprimer toutes vos recherches, de bien préparer vos motivations, de vous rendre directement au conseil régional ou à la mairie de votre région pour avancer les recherches, de mobiliser toutes les ressources possibles : assistante de service social pour les questions sociales, conseillers missions locales pour les moins de 25 ans... Parce que les conseillers pôle emploi ne sont pas au courant de toutes les aides que vous pouvez avoir.
    Bon courage à tous !

    • Alors là, je dois dire que c’est hallucinant de stupidité ! Dans le genre je-mélange-tout-et-je-raconte-n’importe-quoi !

      http://www.pole-emploi.fr/accueil/
      Merci de me dire où sont indiquées les missions sociales de Pôle Emploi telles que vous les imaginez.

      http://www.emploi.gouv.fr/acteurs/pole-emploi
      Opérateur de référence de la politique de l’emploi, Pôle Emploi est en charge de l’intermédiation (de mettre en relation) entre offres et demande d’emploi sur le marché du travail et assure une aide aux entreprises pour résoudre leurs difficultés de recrutement.

      En bref, les missions de Pôle Emploi sont :
      - l’indemnisation des demandeurs d’emploi
      - l’accompagnement à la recherche d’emploi des demandeurs d’emploi
      - l’accompagnement des entreprises dans leur recrutement

      En aucun cas, les agents Pôle Emploi ne sont là pour résoudre les problèmes sociaux des demandeurs d’emploi.

      Mince alors, déjà que Mr Sarkozy a obligé les agents Pôle Emploi à être à la fois des agents d’indemnisation et conseiller à l’emploi ! vous, vous les voulez aussi en assistants sociaux.

      En plus, vous confondez les missions d’un conseiller en insertion professionnelle avec celles des assistantes sociales et des référents RSI.

    • beaucoup d’erreurs faut dire que ça devient très compliqué essayons de se rassembler pour donner un autre accompagnement a l’emploi je mets en place une association qui le renforce par un ensemble de méthodes innovantes si cela vous dit venez sur ma page cliquez sur j aime,
      merci a bientôt le métier de cip est un métier passionnant et bien sur qu’il faut etre formé avoir une écoute active ne pas interpréter , être assertif savoir faire le lien en le milieu de travail et ses capacités !! métiers très difficile

      mais c’est surtout la machine pole emploi qui met la pression aux conseillers qui doivent allier objectif en tant que salarié et guidance en tant que conseiller
      https://www.facebook.com/AssociationAdvp

    • Le problème de Pôle Emploi, c’est sa tutelle étatique et les abrutis successifs qui veulent faire baisser le chômage sans créer d’emplois.

      - Fusion de deux métiers différents, il n’aurait pas été président, personne ne l’aurait écouté tellement c’est aberrant et con.

      - Aucun recrutement digne de ce nom, mais mensonges éhontés disant le contraire.

      - Faire baisser le chômage sans créer d’emplois, et des centaines de gens se retrouvent dans la merde.

      - Intox totale sur les soi-disant milliers d’emplois ne trouvant pas preneur, histoire de faire passer les chômeurs pour des feignasses puisqu’on a aucune solution pour améliorer les choses.

      Et j’en oublie, et j’en oublie... tant qu’il y aura des guignols en haut, la machine Pôle Emploi ne pourra jamais fonctionner correctement, alors qu’elle le peut si les guignols ne faisaient pas tout pour la saborder. Et après, on vient gueuler sur les agents !!

  • C’est le gros problème en France avec les fonctionnaires qui se croient au dessus de tout et traitent le contribuable comme des animaux. En cotisant c’est comme si l’on payait un service. Il faut que les conseillers de PE se le mettent en tête. C’est grâce au contribuable que la fonction publique vit.
    Quand on est chômeur, il vaut mieux aller au PE juste pour les aides et faire sa recherche seul, à la maison ou dans une autre structure, vous avancerez vite que de suivre des gens qui ne savent pas plus que vous même. C’est ce que j’ai dit à ma femme et ça a bien marché, vu qu’elle a décroché un bon job au bout de 3 mois de recherche.
    De plus, ils sont bien fort dans l’envoie des courriers. Mon épouse a eu plus de 25 courriers en moins de 3 mois, 8 lettres par mois (soit 2 lettres par semaine en moyenne..non mais et les e-mails ??) alors que pole emploi connait l’adresse e-mail des demandeurs. Je me demande donc à qui profite ces courriers. Il y a aussi les appels de pole emploi dits "entretien personnalisé" qui dure parfois 2 minutes. Et à la suite de ces appels PE vous envoie un courrier pour vous notifier que vous avez eu un entretien personnalisé et bla bla bla sans mentionner que l’entretien n’a duré que 2min. Alors il est facile d’imaginer que des moyens extraordinaires ont été déployés pour le demandeur. J’ai l’impression que l’on essaie de gonfler les interventions afin de se justifier, une sorte de surfacturation dirais-je.
    Je préfère les structures privées car elles au moins fonctionnent bien (un vrai accompagnement dans une entente cordiale bien sur). Ces enseignes ont des résultats concrets.
    Petite anecdote : un conseillé PE a proposé à mon épouse une formation MASTER de 120 heures !!!! qui n’est pas diplômante...mais ou va le monde ? Un MASTER se fait en 1 an ou deux. Et à la fin on a un vrai diplôme qui s’appelle MASTER. Franchement parfois je doute énormément du niveau intellectuel de certains conseillés.
    Pour finir, voici un fait de inefficacité de PE. Quand une offre d’emploi est disponible, PE doit le retranscrire dans leur base, ce qui peut prendre des jours voir une semaine ou deux. Alors que la même offre peut paraitre sur d’autres site le même jour ou le lendemain. C’est pour cette raison que je conseille de ne pas se fatiguer à répondre aux offres PE. En générale il faut de la réactivité pour répondre aux offres (ce sont les premiers qui répondent qui ont plus de chance de l’avoir). Sur ce je ne pense trouver un job n’est pas l’objectif de cette structure. Tout est à refaire.

    • Je pense qu’il faut arrêter de critiquer les agents de Pôle emploi. Certes on y trouve des arrogants, des agressifs, des incapables, mais je dirais ... comme partout. Le gros problème ne vient pas des agents, mais de l’organisation dans laquelle ils évoluent. Pôle emploi, il faut l’avouer, ne permet pas de remplir les missions qu’il s’est donné. L’état a choisi de mettre en place une structure qui s’occupe des inscriptions, du suivi des chômeurs, de leur rattachement à 100.000 dispositifs incompréhensibles, .... Il faut se rendre à l’évidence : tout ça est impossible. Pour qu’une telle structure remplisse son rôle, elle devrait être composée de dix fois plus de personnel. Il faudrait que les conseillers soient hyper formés, comme des professionnels de cabinets privés, entre les études psychologiques et la ressource humaine. Mais des conseillers de ce type coutent chers. En gros pour soigner le chômage, il faudrait un pôle emploi comme un super cabinet de recrutement, doté de super professionnels administratifs qui connaissent toutes les lois sur le bout des ongles. Avec des locaux accessibles, des bureaux qui favorise la confidentialité, des assistants pour les personnes en difficulté sociales.... De plus, cela donnerait du travail à pas mal de monde. Pôle emploi ne devrait pas servir à régler les problèmes du chômage mais à maintenir l’emploi pour tous dans ce pays. Objectif 0 chômeur. Bon, je rêve peut-être...

    • Vos propos sont plein de bon sens, mais c’est trop tard pour tout ça.

      Pour la simple raison qu’il n’y a plus d’emplois, que les emplois sont détruits, que chaque jour voit des centaines de chômeurs de plus.

      Et quand il n’y a plus d’offres, vous aurez beau mettre en place la structure idéale et du personnel nombreux et compétent, vous ne pourrez rien faire pour redonner un emploi correctement rémunéré aux gens.

      Aujourd’hui, ce n’est plus l’accessibilité à l’emploi qu’il faut revoir, c’est comment permettre aux millions de gens qui n’en n’auront plus de vivre décemment ; de leur assurer un revenu décent pour manger et se payer l’essentiel.

      Mais à ça, on préfère couper les prestations et laisser les gens sans un sou, perdre tout, se retrouver à la rue, sans rien même pour manger, et les obliger à courir après un emploi qui n’existe plus pour qu’ils"méritent" leurs revenus de remplacement.

      Et qu’on arrête de monter les gens contre les autres. Quand je vois comment on galère aux minima et que certains croient que c’est une situation merveilleuse où tout est gratuit... écœurant, innommable.

      Ce n’est plus Pôle Emploi qu’il faut changer, mais la société humaine dans son intégralité.

    • je suis d’accord avec vous, il faut tout changer. Ce monde est construit sur des idéaux financiers qui enrichissent toujours les mêmes et maintiennent les autres sur le carreau. C’est fait pour. Il faut sortir du système économique construit après guerre où la seule réponse à la crise passe par l’augmentation des impôts. On a de plus en plus de pauvres dans les pays riches. C’est la fuite vers le fond. Changer la société humaine ? oui probablement. Mais ce sera long...

    • En fait le problème à PE est que les agressifs, les incapables, les "qui ont leur tête" sont plus nombreux que l’on ne peut l’imaginer quand on a perdu son boulot.
      On peut gérer de nouveaux collègues , pas PE .

    • Il n’y en a pas plus qu’ailleurs, c’est simplement la situation d’être au chômage et tributaire de ce système qui fait ressentir cela parce qu’on en est prisonnier sans avoir d’autre choix.

      Quand on est demandeur d’emploi et dans la précarité, on est toujours sur le qui-vive, sur la défensive et cela débouche sur de l’agressivité quand une énième galère vous tombe dessus et vous en remet une couche dans une situation déjà difficilement tenable. Et je sais de quoi je parle avec un retour aux minima plus difficile que le passage au RMI d’il y a dix ans.

      Et croyez-moi, on ne peut pas toujours gérer ses collègues ! quand on tombe sur des salopards de pervers qui ne vivent que pour harceler et détruire les autres, c’est l’enfer. Et vous n’avez pas idée du nombre de ces salopards qu’il peut y avoir en entreprise.

    • Pour certaines raisons, j’ai été un peu trop entier dans mon commentaire , Isa76. Votre réponse ne m’apprend rien mais elle est juste , merci .

  • Bonjour,

    Pour avoir fait un CDD de 5 mois à Pôle emploi, je vous informe que le salaire de base d’un agent hautement qualifié est 1600 euro brut. A cela s’ajoute, le 13 ème mois + 1 mois avantage vacances. Les tickets restaurants sont d’une valeur de 7.50 €. La cotisation chômage est de 1 % au lieu de 2.40 %.
    Une augmentation de 150 € est accordée au bout de 6 mois d’ancienneté.
    Le comité d’entreprise donne des subventions pour la rentrée des classes, un carnet d’une valeur de 150 € en bons d’achats etc....
    Moi, je trouve que les gens qui se plaignent de leur travail à Pôle emploi sont des ingrats et qu’effectivement nous avons le droit de demander un service de qualité.

    • Ouah, 1600 euros brut !!! mais c’est immonde, tellement c’est amoral de gagner de pareilles sommes !

      Quoi, 155 euros de plus que le Smic ! et ils se plaignent en plus...

      Et les tickets restaurant, mais c’est scandaleux, 7,50 euros, mais vous vous rendez compte ! y’a des menus McDo et Quick dans ma ville plus élevés !

      Et Tania découvre le monde de l’entreprise avec les avantages que l’on peut avoir... et trouve que c’est carrément dégueulasse ! eh bien non, c’était même la normalité. J’ai connu ça pendant près de 20 ans et mon salaire était plus élevé.

      Et si elle s’occupait des salaires du Cac40, Tania, au lieu de jeter de l’huile sur le feu, et encore et encore toujours sur les mêmes.

      C’est quoi votre problème ? vous êtes folle de rage de ne pas avoir pu décrocher un CDI avec tous ces avantages, alors vous vomissez sur vos anciens collègues ?

    • NE VOUS SENTEZ PAS OBLIGEE DE REPONDRE SI DEDAIGNEUSEMENT A UNE PERSONNE QUI DIT OUVERTEMENT COMBIEN D’AVANTAGES PERCOIVENT LES EMPLOYES DU POLE EMPLOI.VOTRE VIRULENCE TRAHIT VOTRE PROPRE INJUSTIFICATION DE DEFENDRE CERTAINS PRIVILEGES COMME LE 13EME MOIS,C’EST DU GRAND FOUTAGE DE G QUAND VOUS VOUS FAITES LA VOIX DE CES PAUVRES CONSEILLERS.REMBALLEZ VOTRE BLABLA BIEN RODE ET ECONOMISEZ VOTRE SALIVE.

    • Et moi, quand j’entends dire que le treizième mois est un "privilège", je me dis que celui ou celle qui braille cette connerie (Eh oui ! Pourquoi ne pas dire que le salaire est aussi un "privilège" pendant que vous y êtes ?), je me dis que cette personne est soit rémunérée, sans doute très cher, par le service de propagande du patronat (le MEDEF), soit un peu limitée sur le plan intellectuel.
      Pardonnez-moi, c’est votre ton agressif qui me rend agressive...

    • Euh ?!!!
      Si je ne m’abuse, et à moins de mal avoir mal lu, la dame n’a en aucun cas dénigré les avantages tels que le 13 eme mois et autres...
      Il me semble qu’elle disait simplement que ces gens devaient êtres à la hauteur des responsabilités qui leur sont attribués en bons professionnels qu’ils sont, reconnus et récompensés pour leurs compétences !!!
      Cependant c’est hors propos puisqu’ici c’est la foire à l’empoigne ...

      "(Eh oui ! Pourquoi ne pas dire que le salaire est aussi un "privilège" pendant que vous y êtes ?)"

      Pour répondre à cela je dirais ceci : Très cher aujourd’hui LE TRAVAIL est un privilège au cas ou cela vous échapperait.
      Aussi, suite à une convocation pour un entretien avec une psychologue Pôle emploi dans le cadre d’une formation pour laquelle je suis inscrit.
      En arrivant je suis tombé une habitante de je ne sais quelle galaxie, on me convoque à 30 kms de chez moi suite à des démarches que j’ai réalisé et qui ont été validées par la directrice du P.E ( c’est vrai que ça manque le âne juste avant P.E ) de mon coin en m indiquant de prévoir de 3 à 5 heures.
      Je suis tombé sur une très gentille dame, au demeurant lymphatique à souhait qui me dit que je ne suis inscrit nul part, j’ insiste et lui dit que si si je suis bien inscrit à cette fameuse formation. J’en doute me dit elle, vous êtes inscrit où ?
      De là je fais mon topo et lui sors les documents et notamment ceux qui attestent de mon inscription à cette formation. Là elle est entrée dans une phase de défragmentation suivit d’un formatage augmenté d’une réinstallation système complète.
      Bref je me suis retrouvé l’espace d’un long moment dans un silence absolut face à quelqu’un qui faisait mine de chercher je ne sais quoi sur son pc. Au final elle me dit de revenir mercredi prochain à 9 heures pour lui laisser le temps de glaner les infos dont elle à besoin pour mon histoire. Je lui demande si je suis bien sur cette formation et elle me répond par un " vous comprenez ça dépend du conseil général qui patatitata doit cecicela avec le du qui quand quoi comment" etc... En ajoutant que ce n’est pas si simple que ça en a l’air. Avec quand même, je dois le dire l’allure et l’air de quelqu’un d’extrêmement las et désintéressé, je pense que durant cet entretien elle ne devait penser qu’à la machine à café et aux événements de la nuis précédente, j’ étais vraiment le dernier de ses soucis.
      Finalement de 3 à 5 heures annoncées ça n’a duré qu’une vingtaine de minutes et pour rien d’autre que me faire perdre mon temps et de l’essence ... J’ai mis plus de temps à aller et à revenir que le temps que j’ai passé sur place !
      En effet cette dame a raison, elle est chaude la place à Pôle emploi de vrais planqués OUI pour eux le treizième mois et tout le reste c’est de la confiture à des cochons !!!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.