AC ! Réseau - Agir contre le chômage et la précarité

Accueil > Des droits et des luttes > Lettre au directeur de Pôle emploi : En AFPR, il doit dormir dans sa (...)

Lettre au directeur de Pôle emploi : En AFPR, il doit dormir dans sa voiture

samedi 21 décembre 2013, par un précaire

VIMOUTIERS LE 15/12/2013,

Monsieur le Directeur,

Je tiens tout d’abord à vous dire que je n’ai aucun respect pour vous et votre métier, que je vous méprise, je vous hais et que je trouve Pôle Emploi totalement inutile ainsi que les personnes y travaillant, même au delà de ça vous empêcher les gens de se construire professionnellement.

Cela étant dit, je vais vous exposer la situation dans laquelle je me trouve. Le 04 novembre dernier j’ai suivi une EMT d’une semaine dans une entreprise Sarthoise du nom de CICEA dont le gérant est S. B. [1]. A la suite de quoi j’ai suivi une AFPR dans la même entreprise et qui doit se terminer le 21 décembre. Cette AFPR débouchera sur un CDD de 6 mois puis un CDI. J’espère que jusque là vous me suivez !!!

Se faisant cela fait plus d’un mois et demi que je loge au Mans, que j’ai des frais de carburant, de nourriture et tout frais afférents lorsque l’on travaille. Mes frais se montent à environ 1500-2000 euros (logement, caution, nourriture, gazole....).

J’ai donc déclarer cette situation en m’actualisant, je suis en formation, je déclare que je suis en formation. N’est ce pas logique ? Apparemment pas pour vous puisque mes paiements liés à mes frais de déplacements ont été bloqués. Seulement je n’ai pas de ressources infinies. Je débourse plus de 1500 euros, je ne suis pas payé et en plus j’utilise l’argent de mes frais professionnels pour mes frais de déplacements personnels. Argent que vous vous doutez bien je devrais rembourser à mon employeur.

En gros je travaille pour rien, je dépense de l’argent et même mieux j’en perds. Vous vous en moquez certainement car vous êtes bien payé, vous ne faites pas grand chose et en plus vous empêcher les gens de travailler.

En effet je vous informe que je vais stopper cette AFPR car je ne peux plus avancer les frais liés à mon déplacement au Mans. Je ne peux plus sortir 1000 euros comme ça surtout que les fêtes de fin d’années approchent.

Du coup je dors dans ma voiture par - 4 degrés, je perds de l’argent, je ne suis pas rémunéré et vous vous en fichez royalement bien au chaud dans votre lit.

Pour régler cette situation, j’ai contacté à plusieurs reprises Pôle Emploi en composant le 3949. Je suis tombé la première fois sur une téléconseillère de la région Pays de la Loire qui ne m’a trouvé dans la base de données nationale de Pôle Emploi. Sans doute que je la dérangeais et qu’elle ne voulait pas s’embêter avec un problème trop complexe pour elle. Elle m’a conseillé de téléphoner au Pôle Emploi de Basse Normandie.

Une téléconseillère qui mangeait, qui elle m’a trouvé dans votre base de données mais qui bien évidemment n’était pas compétente pour me répondre, d’ailleurs je me demande bien où se trouve les personnes compétentes à Pôle Emploi !!! Cette cruche m’a donc demandé de composer le 3995 au Mans et d’exposer ma situation alors que comme vous le savez ce numéro est destiné aux professionnels. Bref je compose ce numéro et une téléconseillère gentiment me dit que ce numéro n’est pas pour moi mais s’engage à m’apporter une réponse et me dit qu’elle allait envoyer un mail à votre Pôle Emploi. L’avez vous reçu ? Si oui qu’attendez vous ? Si non qu’elle menteuse !!!!

Du coup n’ayant pas de réponse de Pôle Emploi depuis 1 semaines voire plus, je ne compte plus les mails que vous envois et les appels téléphoniques, j’ai rédigé un mail au Médiateur de Pôle Emploi citant expressément votre laxisme dans le traitement des dossiers et votre oisiveté surtout pour des dossiers qui débouchent sur des emplois pérennes.

J’envoie également des mails sur Pôle Emploi. Fr, qui sont rarement traités et quand ils le sont on m’informe que ma demande est transféré au service concerné, que mon message est parvenu etc...
Enfin que du BLABLA......

Je terminerais donc en résumant ma situation. Je suis une AFPR depuis le 12 novembre dernier, j’ai entre 1500-2000 euros de frais de déplacement puisque mon emploi est au Mans, je n’ai perçu aucun versement de Pôle Emploi pour m’aider financièrement à subvenir à ces frais. Tout ça parce que j’ai déclaré que j’étais en formation alors que je suis bien en formation NON !!! Mes paiements ont été bloqués de ce fait. Alors je vais être obligé de stopper cette AFPR car je ne peux plus payer mon logement, me nourrir et me déplacer. Et cela est dû à votre incompétence à gérer des dossiers rapidement. Ah oui je vous signale que depuis le début de la semaine je dors dans ma voiture, je ne vous cache qu’il fait froid, très froid la nuit mais ça encore une fois vous vous en fichez bien au chaud dans votre lit.

Mais ce qui me choque au plus profond de moi, c’est que je trouve un emploi et que vous n’êtes pas capable de m’accompagner d’ailleurs je vous signale que je n’ai pas de référent. N’aurais pas dû avoir un rendez vous depuis le mois d’août ?

Croyez-bien que je vais contacter la presse, envoyez des courriers au Ministre du Travail, à la Direction de Pôle Emploi, je vais également contacter des associations de défense des demandeurs d’emplois car c’est vraiment HONTEUX la façon dont vous traiter les gens.

Je trouve une AFPR, une entreprise, chose qui est rare accordez le moi et je vais être obligé de la stopper tout ça à cause de vous qui n’êtes pas capable de gérer des dossiers urgents.

Alors je ne vais pas vous insulter, vous ne me méritez même pas mais à votre place j’aurais du mal à me regarder dans la glace le matin.

J’espère vraiment mais sans conviction que vous vous attarderez sur mon dossier et que vous le mettrez à jour, que vous me verserez mes indemnités liées à ma formation et des indemnités compensatrices.

Mais je n’ai aucune confiance en vous et encore une fois je hais Pôle Emploi, vous n’avez jamais rien fait pour moi et encore mieux une fois que je trouve un emploi, je suis obligé de le refuser du fait de votre incompétence et de votre oisiveté. Alors merci Monsieur !!!!

Pour finir si vous avez du courage, mais j’en doute, peut être pourriez vous me dire si vous feriez dormir vos collaborateurs dans leur voiture par -4 degrés ou vous mêmes et sans être rémunérés pendant 2 mois ? LE FERIEZ VOUS ?????

Je ne vais pas en rester là, croyez le bien et vous entendrez encore parler de moi soit par le biais d’associations de défense des demandeurs d’emplois, par les tribunaux et par votre hiérarchie.

Je ne vous salue pas mais vous méprise !!!!


[1les noms ont été masqués par AC !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.